Archive pour la Catégorie 'Fil d’Ariane'

Le fil d’Ariane – Art et Poésie n°225

Art et Poésie 225Dans son éditorial, notre président Vincent VIGILANT nous souhaite une Bonne Année,

pleine de satisfactions au plan personnel, familial et professionnel.

Puissent la joie, la sérénité s’épanouir en nous, sur le sentier de la sagesse fleuri d’amitié et d’amour, qu’on pourrait appeler le chemin du bonheur.

 

Le 55ème congrès de la SPAF a été honoré par la présence de Monsieur et Madame RAFFARIN, Adjointe au Maire de Chasseneuil du Poitou, chargée des Affaires Culturelles.

Notre Président nous informe de son désir de mettre un terme à son mandat en septembre 2014.

Il évoque son parcours poétique ainsi que géographique, outre Atlantique,  puis à travers toute la France, pour achever sa « ballade » en Poitou-Charente où il se donne cœur et âme à sa Muse.

L’Assemblée Générale a entériné un bilan annuel satisfaisant conclu par un rapport financier en équilibre.

Le vote pour le renouvellement du Conseil d’Administration a vu la confirmation des membres sortants.

Il est à noter que les tarifs d’adhésion à la SPAF restent inchangés.

 

Lors de la cérémonie de remise des prix commentée par Véronique Flabat-Piot, de nombreux et talentueux poètes ont été récompensés.

Les autres artistes du salon international des arts ont également été primés pour leurs œuvres picturales, photographiques, de marquetterie ou de sculpture.

 

Des poèmes inédits ou primés emportent le lecteur sur les vagues blanches des pages que tourne le vent de l’inspiration.

Du creuset de Jacques MULLER, Grand Prix des Poètes Lorrains 2013, coule la prose incandescente d’industrieuses amours.

 

Au chapitre des  « Chroniques » on retrouve Gérard Laglenne qui nous fait découvrir la « couronne » de quatrains ; il nous présente la « schaltinienne » et enfin le « maillet », trois compositions à formes fixes, de structure originale et dont il explicite les règles de prosodie.

Avis aux amateurs !

 

Dans les « Informations Rappels » nous apprenons que Michel LEON renonce à prendre la succession d’Abraham Vincent VIGILANT à la présidence de la SPAF ainsi qu’à son poste de Vice-Président.

De nouvelles élections seront organisées ultérieurement .

 

 

Georges

Art et Poésie n° 224

Art et Poésie n° 224 dans Fil d'Ariane numerisation0001Magnifique couverture de notre revue, signée Jacqueline  GAZONNOIS !

Elle a caressé du pinceau « le chat fantôme » qui, comme tout chat,  aime la couverture.

 

Dans son éditorial, notre président national Abraham Vincent VIGILANT, directeur de la revue,  met en exergue l’importance des mots qui éclairent la pensée, nous caractérisent et nous singularisent. Nos propos, notre vocabulaire sont en quelque sorte le miroir de notre personne.

 

Des poèmes inédits nous emmènent au Bénélux, en Bourgogne et en Bretagne.

Coup de cœur à Jean-Claude POMMERY, Grand Prix d’Art Contemporain au Congrès 2012 à Paris, qui a « l’Art et la Matière » de nous enflammer dans son œuvre « Brûlures ».

Alain ETIEVANT adore et dore « La vigne ensoleillée  » au mitan de l’automne flamboyant.

ANK grave ses idées noires marchant « Sur le chemin » d’un énigmatique espoir.

David SOUDAIN, sur acrylique, trace l’ « Horizon » d’un trait de génie.

Et l’illustration photographique de Nadine CELESTIN est le reflet de son âme : tout en nuances et en mystère.

Court intermède poétique quand « Les moulins travestis » de Mary  G. TARDREW moulent le vent d’avril « Au souffle du khamsin »

Retour dans la cimaise avec « Le chat » de Raymonde RAMS et le « Fraternitatem » de Laurent PFLUGHAUPT.

Et pour clore l’exposition, Marie-Aimée MOURGUES nous transporte, en compagnie de ses elfes dans le « Mystère du réel ».

Rarement  Art et Poésie aura été si richement illustré.

Dans le boudoir des poètes régionaux et francophones, on retrouve une célébrité de la chanson : Salvatore ADAMO. « Et t’oublier » nous ne pourrons jamais.

Beaucoup de poèmes primés méritent le détour même si, une fois n’est pas coutume, aucun poète lorrain n’a prêté sa plume pour écrire des mots.

 

Au chapitre des « Chroniques » Gilbert ANDRIEU, dans son article « Le poète et le musicien » aborde les questionnements existentiels  qu’il illustre  au travers de la mythologie grecque.

Gérard  LAGLENNE vient parfaire nos connaissances en matière de prosodie. Il nous entraine dans un pas de deux, pour nous faire danser sur un rondel régulier, au rythme d’octosyllabes endiablés qu’aurait aimés Charles d’Orléans.

Suit  un sonnet estrambot d’Albert SAMAIN : sonnet irrégulier « à l’espagnole » comprenant 3 tercets au lieu des 2 conventionnels ; Trois pour le prix de deux ! Ollé !

Dans les « Distinctions » nous apprenons avec plaisir l’élection de Jean-Claude GEORGE à l’Académie Lorraine des Sciences.

Sous la plume de Véronique FLABAT-PIOT, nous apprenons le décès de Raymond TROUSSON, Professeur Emérite de Littérature Française à BRUXELLES, auteur de nombreux ouvrages et poète auquel la SPAF avait décerné en 2006, à Lyon, le Grand Prix International de Poésie.

Michel LEON a lu pour vous « Les ailes » de Barbara GIRARDOT qui par sa poésie nous insuffle  « Le souffle » de son âme.

Notre ami Armand BEMER délaisse un instant la poésie pour conter une région qu’il aime et qu’il connait.

« A l’encre de la Moselle » il écrit une page d’Histoire locale, exaltant la vie des humbles gens, dans leur terroir assis sur trois frontières.

La préface de Jean-Marie PELT résume bien le quotidien des ces hommes et femmes, de nationalités distinctes,  parlant pourtant une seule et même langue : « le platt ».

 

 

Georges

Art et Poésie n°221

Dans son éditorial Claude LUEZIOR se recueille sur la tombe de la poésie, morte au champ d’honneur en livrant son dernier soupir à ce siècle sans âme.
De Profundis ! qu’elle repose en paix !!
On peut faire une croix dessus : la messe est dite…
Vous qui êtes au pieu, réveillez vous, il est Twitter : l’heure du progrès pour tous.
Au diable la poésie de La Boétie et les psaumes de Labé Louise !
Les pépères les plus perplexes ont jeté leur silex et même les papys russes roulent des cigares de pharaon dans le parchemin.
Les tablettes chocolatées sont devenues tactiles : vive les iPad et autres iPod qui s’y mêlent.
Aujourd’hui l’écran total protège notre engeance des ultraviolations de la langue de Molière.
Tout est permis puisqu’il est interdit d’interdire.
Pour autant, puisse la poésie être un phénix !

(Pour lire la suite de la recension, cliquer sur le fichier ci-dessous :
fichier pdf Art et Poésie N221

Art & Poésie janvier 2013

Art & Poésie janvier 2013 dans Fil d'Ariane art-et-poesie-001




alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse