Archive pour la Catégorie '* LAPORTE Gilles'

Article paru dans l’Est républicain du 4 avril 2010

jollenumriser00041.jpg

Le loup de Métendal de Gilles Laporte

loupdemtendalcouvphotohtersol.jpg
Partout, on l’accueille avec enthousiasme. La presse et les premiers lecteurs trouvent les personnages très beaux, l’époque très dure, et l’histoire passionnante ! Ils me disent l’avoir lu d’un trait, avoir vibré à chacune de ses pages, comme j’ai vibré en l’écrivant.
Vibré ! Oui, j’ai aimé vivre avec Clémence, Nicolas, Théo, Vital, Palmyre et les autres, ces temps d’hier, de 1840 à 1919, dans la chaleureuse famille des faïenciers lorrains. De Rambervillers à Paris, en passant par Nancy, j’ai partagé avec eux les souffrances de la guerre et l’enthousiasme des créateurs de grès flammés, l’horreur de l’antisémitisme et le rayonnement de l’Art Nouveau, le bonheur d’aimer et d’être aimé.
Peut-être aurez-vous envie de vibrer à votre tour, en suivant la trace du Loup de Métendal  !
Nous pourrons en parler ensemble, bientôt, en librairie… Je vous le dédicacerai si vous en avez envie… 
Voici, en pièces jointes :
-Un recueil des premières réactions (journalistes, écrivains, lectrices et lecteurs…)
-Le programme de mes dédicaces jusqu’au 11 juin. 

Alors, bonne lecture et… à bientôt !
Fidèle amitié.
Gilles Laporte 
 Le loup de Métendal de Gilles Laporte dans * LAPORTE Gilles doc loupdemetendalractionsbau11avril2010.doc
doc dans Publications loupdemetendalractionsaau7avril2010.doc
doc loupddicacesprogravrilmaijuin10.doc

Le loup de Métendal de Gilles Laporte

leloupdemtendalcouv.jpg

Autour de l’existence de Clémence, née à Rambervillers en 1841, bouillonne près d’un siècle d’histoire lorraine : le second Empire, la guerre de Crimée, l’affaire Dreyfus, les premiers pas de l’école de Nancy, la guerre de 1914.
Petite, Clémence a grandi dans l’univers de la faïencerie où travaillait son père, chef d’atelier. C’est tout naturellement qu’elle perpétue la tradition. Orpheline et veuve d’un artisan mort au combat, elle assume seule leur enfant et prend en charge un frère revenu impotent de la bataille de Sébastopol. Elle survit avec le maigre fruit de ses ventes de terres cuites dans une ville meurtrie qui a résisté héroïquement aux uhlans et est devenue  après la chute de l’Empire une ville de garnison, où la prostitution fait planer le spectre de la syphilis…
Dans les années 1870, des Alsaciens, refusant la soumission à l’ordre prussien, se réfugient en nombre en Lorraine. Parmi eux, de nombreux Juifs, qui seront à l’origine de l’âge d’or du textile vosgien. Palmyre Lazare est de ceux-là. Il tombe bientôt sous le charme de Clémence. La vie de celle-ci connaîtra-t-elle enfin un cours plus tranquille ?

(Pour en savoir plus : Le loup de Métendal de Gilles Laporte dans * LAPORTE Gilles doc leloupdemtendaldocupresse.doc )

Dîner littéraire Mystères…

Chers Amis,  C’est ce samedi 26 septembre (dans cinq jours !)  que nous partagerons avec Bruno Théveny le prochain dîner littéraire de notre association.  

Amoureux et fin connaisseur de notre pays, cet auteur nous parlera de son dernier livre paru aux éditions De Borée : Les Mystères des Vosges 

De la fantasque (et fantastique !) Bête des Vosges à la Femme à Barbe, en passant par la terrible… Affaire Grégory qu’il a suivie de très près pour La Liberté de l’Est, Bruno saura  éclairer bien des zones d’ombre de nos Vosges d’hier et d’aujourd’hui, et… nous passionner !  N’oubliez pas de réserver auprès de Suzanne,  notre hôtesse de la Villa Beauséjour, à Contrexéville : 

03 29 08 04 89 villa.beausejour@wanadoo.fr 

A très bientôt donc !  Amitié. Gilles Laporte

thvenybphoto.jpg
Dîner littéraire Mystères... dans * LAPORTE Gilles doc thvenybbio.doc pdf dans Divers prograotseptoct09.pdf 

Plumes et saveurs

Chers amis, 

Voici, pour les trois mois à venir, le programme de nos dîners littéraires à Contrexéville, dans les murs chaleureux de la Villa Beauséjour. 

Samedi prochain, nous recevrons la romancière  

Henriette BERNIER   

pour son beau livre Petite Mère 

(éd. Presses de la Cité – collection Terres de France). 

En pièces jointes :  

-programme des trois mois. 

-photo de notre auteure Henriette BERNIER. 

-photo de couverture de Petite Mère.. 

Merci de réserver assez tôt auprès de Suzanne  

(03 29 08 04 89 – villa.beausejour@wanadoo.fr) 

Bonne semaine. 

A samedi. 

Très cordialement. 

Gilles Laporte

 bernierhenriettepetit.jpg bernierpetitemre.jpg 
Plumes et saveurs dans * LAPORTE Gilles pdf prograotseptoct09.pdf

Les amours de la Grande Catherine

Chers Amis,

En pièce jointe, la présentation de notre dîner de samedi avec Vladimir Fédorovski qui nous parlera, avec chaleur,  des chaudes amours de la Grande Catherine.
Soirée passionnante et passionnée en perspective !
N’oubliez pas de réserver auprès de Suzanne :
03 29 08 04 89
villa.beausejour@wanadoo.fr

Gilles Laporte

Les amours de la Grande Catherine dans * LAPORTE Gilles doc amoursgcfedorovski250709.doc

Jardin du oui

Gilles Laporte nous propose une promenade dans les jardins secrets de l’être :
Jardin du oui dans * LAPORTE Gilles pdf jardinduoui.pdf

Les humbles 7 Potiche au piment

leshumbles7poticheaupimenthuilesurtoile55x38.jpg

Gilles Laporte

gltabletravailpetit.jpg

Issu d’une famille d’ouvriers du textile, formé à la philosophie (université de Nancy) par le professeur Raymond Ruyer, il a consacré sa carrière professionnelle à l’enseignement et à la formation, dans l’Éducation nationale d’abord, puis les services, l’industrie, et le monde paysan à la Chambre d’agriculture des Vosges.

À partir de 1968, il publie de la poésie et se consacre ensuite à la nouvelle et au théâtre, puis se tourne vers le documentaire et la dramatique pour la télévision, consacrant notamment un travail important au schisme lorrain de Sion du XIXe siècle (Les Chardons de la Colline) provoqué par l’affrontement sur fond de politique entre les trois frères prêtres Baillard et leur évêque Mgr Menjaud (La Colline inspirée Maurice Barrès). En 1983 il vient au roman avec Pierrot la Hure qui s’incline d’une voix au prix Erckmann-Chatrian devant l’admirable Sima mon Amour de Robert Muller (alors secrétaire général adjoint de l’ONU). Ce prix Erckmann-Chatrian lui est attribué l’année suivante (1984) pour son roman Le Moulin du Roué qui raconte, à partir d’un fait réel, l’histoire d’une usurpation d’identité. En 1997, il aborde le roman historique avec Les Dernières violettes de La Mothe consacré à la chute puis la destruction de la ville de La Mothe en Lorraine pendant la guerre de Trente Ans, qui rencontrera immédiatement un beau succès et lui vaudra le prix Sadler de l’Académie de Stanislas.
Lire la suite sur
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_Laporte 




alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse