Archive pour la Catégorie '*28 – le plaisir'

Supplique

Laissez mon âme muser
Aux soleils anisés
Laissez-moi rêvasser
Face à l’azur du ciel

Laissez-moi boire ce verre
Au vert lumineux
Et sourire au sourire de la fée
Laissez-moi nue, sous la lumière

Laissez-moi adorer Soleil 1er
À genoux, sur la terre fumante
Laissez-moi à ces plaisirs chics
Des cannabiques délices

Laissez mon corps s’user
Jusqu’aux confins de l’Être
Laissez-le s’amuser
Au calice des fleurs

Laissez mon âme errer
Comme une eau vagabonde
Laissez-moi rêvasser
Silencieuse, immobile

Laissez-moi ces instants, moissonner
Et engranger cette douceur
Laissez-moi frotter mon cœur
Au soleil éclaté.

Chanter

P ousser la chansonnette
L ancer « Satisfaction »
A ttraper la douchette
I mbibé de savon
S’ égosiller sans peur
I miter Mick Jagger
R incer tout son bonheur
S a main là sur le cœur.

Paroles de sucre et paroles de sel

Bonjour Monsieur du Sucre !
Bonjour, Monsieur du Sel !

Ne trouvez-vous pas qu’en ce matin
On vous laisse, un peu sans usage ?
Monsieur du Sucre, il n’en est rien
Vous n’êtes, aussi que de passage.

Monsieur du Sel, que prétendez-vous ?
Vous, qui n’êtes pas toujours à plaire.
Tous les plats, ne sont pas pour vous
Alors de vos propos, je n’ai que faire.

N’entendez-vous pas l’eau qui frémit!
Et qui croyez –vous que l’on va y jeter ?
Certes pas vous, qui êtes de ce plat banni.
Monsieur du Sucre, cessez votre vanité.

Monsieur du Sel gare à votre langue
Et sachez bien que de vos dires
Il n’en subsistera, rien à la longue
Que des mots, que je saurais maudire.

A qui adressiez-vous ces propos ?
Dont la crainte vient de m’emplir
Laissez-moi rire, de ces quelques mots !
Monsieur du Sucre, j’y prends plaisir.

Riez tant qu’il vous faut aujourd’hui !
Car demain, on vous délaissera.
Monsieur du Sel, vous n’êtes qu’ennemi
Dans ce buffet, qui vous négligera.

Avez-vous oublié, dans vos éloges
Que cette maison, ne peut vous convenir
Car Monsieur du Sucre, ici ceux qui logent
Ne peuvent, que peu de fois vous retenir.

Mais faut-il vous rappeler alors
Ce que vous n’avez pas l’air de préciser.
Vous dites, que je suis mauvais apport
Mais le régime sans sel, vous oubliez !

Cessez donc vos réprimandes
Et écoutez, ce que l’on raconte.
Demain, il y aura ici du monde
Et chacun, y trouvera son compte !
Parole de poivre




alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse