Archive pour la Catégorie 'Coupures de presse'

Le Livre en Hiver

article répu du 11-12 Livre en Hiver Metz petit

Réception amicale en mairie d’Angevillers

Pour rendre hommage à Jacques MULLER, Grand Prix des Poètes Lorrains 2013, sa commune, Angevillers, a organisé une réception fort conviviale en son honneur, aux côtés de son épouse, d’amis, de représentants d’associations, d’élus et d’enseignants. J’ai eu l’honneur d’y représenter la SPAF Lorraine et de présenter le recueil primé ainsi que le talent poétique de Jacques, qui a expliqué la genèse de son inspiration et remercié l’ensemble des participants. Une belle soirée pour laquelle on peut rendre hommage à la commune et son maire, Mme Marcelle Brière. (Texte A. Bemer – Photos G. Legrand)

Réception amicale en mairie d'Angevillers dans * MULLER Jacques rlangevillerscouleurs

113 dans Coupures de presse

119

124

Moselle au coeur

Moselle au coeur dans Coupures de presse article-armand-bemer-20.10.13

article-armand-bemer-20.10.13-page-2 dans Coupures de presse

Grand Prix des Poètes Lorrains et Alérions

Grand Prix des Poètes Lorrains et Alérions dans Coupures de presse gppl-et-alerions

Article paru dans le Républicain Lorrain

Article paru dans le Républicain Lorrain dans Coupures de presse rl-cultura1

Article paru dans le Républicain Lorrain

 

vendredi 6 septembre 2013 17:57:02

Publiée le 05/09/2013

culture prix des poètes lorrains 2013 Des souvenirs éblouis aux Industrieuses amours

De son second ouvrage, Jacques Muller, Grand Prix des poètes lorrains2013, avoulu faire un instrument de partage d’impressions et d’émotions.Notez cet article :

 Article paru dans le Républicain Lorrain dans * MULLER Jacques muller-jacques-100x150

Jacques Muller, Grand Prix des poètes lorrains 2013. Photo DR

Le Grand Prix attribué à Industrieuses amours ( Éditions Baudelaire ) est « très satisfaisant », de l’aveu de l’auteur. Mais il ne fait que rendre plus belle l’expérience d’écriture à laquelle il s’est livré. Un élégant accessoire en somme, désormais associé à une œuvre que Jacques Muller porte depuis 40 ans.

Fils de sidérurgiste, né face aux hauts fourneaux d’Hagondange, il évoque dans ce livre les « souvenirs éblouissants » d’une jeunesse traversant les Trente glorieuses et dorée à la chaleur du métal incandescent.

« Très jeune, j’ai vu ces hommes, fiers de leur métier. Puis j’ai été au contact… », explique-t-il. En effet, étudiant en lettres classiques, le jeune homme se mêlera cinq années de suite, chaque été, aux autres postés, comme pontonnier : « L’automatisation était déjà en route ; l’expérience a néanmoins été très forte. Ce n’est rien de le dire. Un choc, pour moi qui étais pétri de culture classique. Un choc humain et esthétique. Il y avait quelque chose d’épique dans tout cela ! » Presque immédiatement, il forme le projet de « parler de cela un jour ».

Quatre décennies durant, cette ambition maturera. Le temps d’une carrière, au sein de différentes rédactions du Républicain Lorrain , qui, curieusement, lui permettra de vivre par procuration l’épilogue de la geste sidérurgique : « J’ai commencé en 1975, à Esch-sur-Alzette. Là même où les difficultés commençaient avec la fermeture de l’usine de Rodange et ses 1 800 suppressions d’emplois ! » Après Esch, le reporter rejoint Longwy dans les années 80 puis Thionville, au moment où ferment les hauts fourneaux d’Uckange. Durant toute cette période, il témoigne de la lente déliquescence du « peuple du fer » en professionnel de l’information. C’est-à-dire en pesant au trébuchet la part d’analyse économique, sociale et la dimension humaine qui mèneront au ton juste pour dire dans les colonnes d’un quotidien ce drame aux dimensions héroïques.

Lyrisme

Rangé des claviers en 2008, Jacques Muller a tôt fait de renouer avec la plume. Mais se jugeant incapable de commettre le roman, il opte pour la poésie.

Après un premier recueil salué pour sa force et son exigence en 2012, il s’est tout entier abandonné aux influences de ses « maîtres » – Saint-John Perse, Valéry, Apollinaire – pour restituer au fil des pages d’ Industrieuses amours le souffle de l’épopée. Celle qui hante sa mémoire depuis toujours. La matière, le travail, la cité, les maîtres de forge, le démantèlement : quatre chants et un épilogue pour narrer une de ces histoires d’amour dont on sait malheureusement trop bien comment elles finissent.

H. B.

Les petits poètes du pays de Longwy

Les petits poètes du pays de Longwy dans Coupures de presse hussigny-poesie-001

La poésie thérapie

La poésie thérapie dans Coupures de presse poesie

poesie-001 dans Divers

Le livre dans tous ses états

Le livre dans tous ses états dans * CHIRON Jean-Jacques chiron-2013-j.l.-longuyon-honor.jjc-001

Pierre Vincent honoré par la mairie de Verny

Pierre Vincent honoré par la mairie de Verny dans * VINCENT Pierre p.-vincent-verny

Prix littéraires de Graffigny

Prix littéraires de Graffigny dans Coupures de presse er-003

Article paru dans le Républicain Lorrain du 16/11/2012

Article paru dans le Républicain Lorrain du 16/11/2012 dans Coupures de presse er-004

Article paru dans Vosges Matin le 01/11/12

Article paru dans Vosges Matin le 01/11/12 dans * RICHARD-FLIELLER Denise

Voici une version .pdf qui offre peut-être une meilleure lisibilité… Cliquer sur le lien pour ouvrir le fichier : fichier pdf Richard Flieller LE COEUR EN VERS…

Article paru dans l’Est républicain du 22/10/2012

Article paru dans l'Est républicain du 22/10/2012 dans Coupures de presse er-002

Article paru dans l’Est Républicain

Article paru dans l'Est Républicain dans * JOFA Nathalie nat

Remise des Prix au Centre d’Art Lorrain

Remise des Prix au Centre d'Art Lorrain dans Coupures de presse ER-0011-1024x744

Aux côtés d’Yves Simon

Non, ce n’est pas un poisson d’avril, même si l’article du Républicain Lorrain est daté du 1 avril 2012!
Les plus anciens se souviennent de ses « tubes » musicaux : Sur les bords de la Moselle, Au Pays des merveilles de Juliette, J’ai rêvé New York ». Les plus jeunes et les lecteurs connaissent davantage l’auteur, l’écrivain : c’est bien le même Yves SIMON, Lorrain d’origine, qui était à l’honneur du jury du prix Erckmann-Chatrian le 31 mars dernier.
Le comité de ce prix invite régulièrement le délégué régional de la SPAF, et c’est à ce titre que j’ai pu rencontrer le lauréat et me retrouver sur scène à ses côtés. Un instant d’émotion et de nostalgie, teinté de grâce.

Merci à Gilles Laporte, président du jury, adhérent de Lorraine et auteur à succès avec sa récente Cantate de Cristal.
Armand Bemer, délégué régional »

Aux côtés d'Yves Simon dans Coupures de presse Yves-Simon-EC-SPAF358-1024x844

P1020364-1024x768 dans Photos

 

Hommage en poésie

A l’invitation de notre amie et adhérente Sylvie Weisse, j’ai eu l’occasion de participer et d’intervenir à la soirée de lecture poétique en hommage à Guy Weisse, lauréat et prix d’honneur de notre concours 2010.
Une soirée émouvante et riche, à laquelle participaient plusieurs autres adhérents de la délégation lorraine.
Armand Bemer, délégué régional »
Hommage en poésie dans Coupures de presse Guy-Weisse

Réception de Pascal Lefèvre en mairie de Sarrebourg

Réception de Pascal Lefèvre en mairie de Sarrebourg dans * LEFEVRE Pascal article-RL-du-vendredi-16-décembre-2012-suite-réception-mairie-0013-300x272

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remise des Prix (suite)

Article paru dans l'Est Républicain du 5 décembre 2011
(Article paru dans l’Est Républicain du lundi 5 décembre 2011.)

Article paru dans Le Républicain Lorrain du 26/11/2011

articlerpupascallefvre.jpg

Les Feux d’Eden

presentsaulnes.jpg

« Les Feux d’Eden » de Gérard Dalstein

articledepresse2.jpg

Le printemps des poètes

articledepresse.jpg

Le printemps des poètes des  « Cadets de la Poésie ». 

Compte rendu de la remise des prix du 30 juin à Blainville sur l’Eau : 

 

C’est sous ce titre, un rien désuet, que nous avons mené à  son terme cette heureuse aventure, nous c’est à dire : Nicole Métivier, Sylvie Weisse, Armand Bémer  et moi-même. 

Tout avait commencé le 19 juin 2010 lors de la réunion de la SPAF au Grand Sauvoy, autour d’Armand, notre Délégué Régional. Une rencontre au cours de laquelle Nicole et moi avions lancé cette idée un peu utopique (mais : il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre … etc ) d’organiser un concours à destination des scolaires, chacun sait que ça ne coûte rien d’avoir des idées, mais nous allions nous heurter à la dure réalité des chiffres ; des milliers d’enfants, rien que pour la Région lorraine, susceptibles de répondre à notre appel … de quoi modérer nos ardeurs ! 

 

A la suite des contacts pris par Armand, seule la circonscription de Blainville sur l’Eau, dans le 54, a adhéré à notre projet et ceci grâce à Sylvie et à l’accueil enthousiaste que nous a réservé Eric Douchet, l’IEN  de la circonscription. Ce double investissement local est incontestablement à mettre à l’actif du succès de l’entreprise. 

 

Cinq classes de niveau CM 1 et CM 2 ont participé au concours sur le thème du Printemps des Poètes. Un jury, composé de 3 personnes de l’Education Nationale (non en charge des enfants concernés) et 3 membres de la SPAF, a jugé et classé les « compositions poétiques » des enfants et la remise des prix s’est déroulée en présence de tous les concurrents (plus de cent enfants), leurs professeurs, l’IEN, madame le maire de Blainville sur l’Eau (dont l’accueil fut chaleureux et la satisfaction non feinte) et les représentants de la SPAF déjà nommés … une sympathique « cérémonie » au cours de laquelle furent félicités et récompensés les lauréats. Qu’on en juge : 

- Pour les douze premiers : un diplôme accompagné d’une belle et artistique composition réalisée par Nicole, les enfants n’étaient pas peu fiers de recevoir un joli tableau peint où figurait leur texte. 

- Pour 10 autres, un diplôme et un cadeau 

- Pour les professeurs concernés un diplôme pouvant être affiché dans leur classe ainsi que deux ou trois livres au choix à destination de leur bibliothèque de classe (merci à Simone Dézavelle pour sa généreuse participation en la matière) 

- Par ailleurs, tous les enfants n’ayant pas été récompensés ont reçu un diplôme de participation. 

 

            L’enthousiasme était de mise en cette matinée du 30 juin, au point que tout le monde est prêt pour une nouvelle aventure l’an prochain, aussi bien les représentants de l’Education Nationale que la municipalité de Blainville, quant aux enfants, n’en parlons pas, c’est tout juste s’ils n’envisagent pas de réinventer les devoirs de vacances et d’y inclure la poésie … enfin, je crois ! 

 

            Nous retournerons à Blainville, cela semble aujourd’hui incontournable, mais il y a certainement d’autres communes ou circonscriptions où une même entreprise peut voir le jour … à qui le tour ? 

 

Pierre VINCENT 

L’appartement de Paul Verlaine racheté

verlaineappartmetz224.jpg

Sonnet pour Regard d’Histoire

articlerlpometunisielefvre.jpg

Bravo à notre ami Pascal Lefèvre de Sarrebourg, qui vient d’avoir les honneurs du courrier des lecteurs du RL, avec son sonnet sur la Tunisie.

Un poème dans un journal, c’est déjà rare, mais un sonnet ? Alors là, chapeau l’artiste!

Armand Bemer

 

La neige de Pascal

Comme nous l’avions annoncé, notre ami Pascal Kwiatkowski a réalisé le vernissage de son exposition de photos qui reste visible à Maizières- les-Metz. Toutes nos félicitations à notre ami artiste aux multiples talents. Armand BEMER, délégué régional.

pascalkwiatkowskiexpo154.jpg

Guy Goffette, Prix Goncourt 2010 de la poésie

goffettegoncourt157.jpg
Hommage à un poète voisin, qui a justement chanté Verlaine, que j’ai eu l’honneur de rencontrer à un récent Eté du Livre à Metz.

Armand BEMER

Lunélivres 2010

remisedesprixdegraffigny.jpg

Le parler meusien en 600 mots

articledeclaudineetjeanclaude.jpg

123



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse