Résultat pour la recherche 'spaf 2012'

Art et Poésie n° 224

Art et Poésie n° 224 dans Fil d'Ariane numerisation0001Magnifique couverture de notre revue, signée Jacqueline  GAZONNOIS !

Elle a caressé du pinceau « le chat fantôme » qui, comme tout chat,  aime la couverture.

 

Dans son éditorial, notre président national Abraham Vincent VIGILANT, directeur de la revue,  met en exergue l’importance des mots qui éclairent la pensée, nous caractérisent et nous singularisent. Nos propos, notre vocabulaire sont en quelque sorte le miroir de notre personne.

 

Des poèmes inédits nous emmènent au Bénélux, en Bourgogne et en Bretagne.

Coup de cœur à Jean-Claude POMMERY, Grand Prix d’Art Contemporain au Congrès 2012 à Paris, qui a « l’Art et la Matière » de nous enflammer dans son œuvre « Brûlures ».

Alain ETIEVANT adore et dore « La vigne ensoleillée  » au mitan de l’automne flamboyant.

ANK grave ses idées noires marchant « Sur le chemin » d’un énigmatique espoir.

David SOUDAIN, sur acrylique, trace l’ « Horizon » d’un trait de génie.

Et l’illustration photographique de Nadine CELESTIN est le reflet de son âme : tout en nuances et en mystère.

Court intermède poétique quand « Les moulins travestis » de Mary  G. TARDREW moulent le vent d’avril « Au souffle du khamsin »

Retour dans la cimaise avec « Le chat » de Raymonde RAMS et le « Fraternitatem » de Laurent PFLUGHAUPT.

Et pour clore l’exposition, Marie-Aimée MOURGUES nous transporte, en compagnie de ses elfes dans le « Mystère du réel ».

Rarement  Art et Poésie aura été si richement illustré.

Dans le boudoir des poètes régionaux et francophones, on retrouve une célébrité de la chanson : Salvatore ADAMO. « Et t’oublier » nous ne pourrons jamais.

Beaucoup de poèmes primés méritent le détour même si, une fois n’est pas coutume, aucun poète lorrain n’a prêté sa plume pour écrire des mots.

 

Au chapitre des « Chroniques » Gilbert ANDRIEU, dans son article « Le poète et le musicien » aborde les questionnements existentiels  qu’il illustre  au travers de la mythologie grecque.

Gérard  LAGLENNE vient parfaire nos connaissances en matière de prosodie. Il nous entraine dans un pas de deux, pour nous faire danser sur un rondel régulier, au rythme d’octosyllabes endiablés qu’aurait aimés Charles d’Orléans.

Suit  un sonnet estrambot d’Albert SAMAIN : sonnet irrégulier « à l’espagnole » comprenant 3 tercets au lieu des 2 conventionnels ; Trois pour le prix de deux ! Ollé !

Dans les « Distinctions » nous apprenons avec plaisir l’élection de Jean-Claude GEORGE à l’Académie Lorraine des Sciences.

Sous la plume de Véronique FLABAT-PIOT, nous apprenons le décès de Raymond TROUSSON, Professeur Emérite de Littérature Française à BRUXELLES, auteur de nombreux ouvrages et poète auquel la SPAF avait décerné en 2006, à Lyon, le Grand Prix International de Poésie.

Michel LEON a lu pour vous « Les ailes » de Barbara GIRARDOT qui par sa poésie nous insuffle  « Le souffle » de son âme.

Notre ami Armand BEMER délaisse un instant la poésie pour conter une région qu’il aime et qu’il connait.

« A l’encre de la Moselle » il écrit une page d’Histoire locale, exaltant la vie des humbles gens, dans leur terroir assis sur trois frontières.

La préface de Jean-Marie PELT résume bien le quotidien des ces hommes et femmes, de nationalités distinctes,  parlant pourtant une seule et même langue : « le platt ».

 

 

Georges

Article paru dans le Républicain Lorrain

 

vendredi 6 septembre 2013 17:57:02

Publiée le 05/09/2013

culture prix des poètes lorrains 2013 Des souvenirs éblouis aux Industrieuses amours

De son second ouvrage, Jacques Muller, Grand Prix des poètes lorrains2013, avoulu faire un instrument de partage d’impressions et d’émotions.Notez cet article :

 Article paru dans le Républicain Lorrain dans * MULLER Jacques muller-jacques-100x150

Jacques Muller, Grand Prix des poètes lorrains 2013. Photo DR

Le Grand Prix attribué à Industrieuses amours ( Éditions Baudelaire ) est « très satisfaisant », de l’aveu de l’auteur. Mais il ne fait que rendre plus belle l’expérience d’écriture à laquelle il s’est livré. Un élégant accessoire en somme, désormais associé à une œuvre que Jacques Muller porte depuis 40 ans.

Fils de sidérurgiste, né face aux hauts fourneaux d’Hagondange, il évoque dans ce livre les « souvenirs éblouissants » d’une jeunesse traversant les Trente glorieuses et dorée à la chaleur du métal incandescent.

« Très jeune, j’ai vu ces hommes, fiers de leur métier. Puis j’ai été au contact… », explique-t-il. En effet, étudiant en lettres classiques, le jeune homme se mêlera cinq années de suite, chaque été, aux autres postés, comme pontonnier : « L’automatisation était déjà en route ; l’expérience a néanmoins été très forte. Ce n’est rien de le dire. Un choc, pour moi qui étais pétri de culture classique. Un choc humain et esthétique. Il y avait quelque chose d’épique dans tout cela ! » Presque immédiatement, il forme le projet de « parler de cela un jour ».

Quatre décennies durant, cette ambition maturera. Le temps d’une carrière, au sein de différentes rédactions du Républicain Lorrain , qui, curieusement, lui permettra de vivre par procuration l’épilogue de la geste sidérurgique : « J’ai commencé en 1975, à Esch-sur-Alzette. Là même où les difficultés commençaient avec la fermeture de l’usine de Rodange et ses 1 800 suppressions d’emplois ! » Après Esch, le reporter rejoint Longwy dans les années 80 puis Thionville, au moment où ferment les hauts fourneaux d’Uckange. Durant toute cette période, il témoigne de la lente déliquescence du « peuple du fer » en professionnel de l’information. C’est-à-dire en pesant au trébuchet la part d’analyse économique, sociale et la dimension humaine qui mèneront au ton juste pour dire dans les colonnes d’un quotidien ce drame aux dimensions héroïques.

Lyrisme

Rangé des claviers en 2008, Jacques Muller a tôt fait de renouer avec la plume. Mais se jugeant incapable de commettre le roman, il opte pour la poésie.

Après un premier recueil salué pour sa force et son exigence en 2012, il s’est tout entier abandonné aux influences de ses « maîtres » – Saint-John Perse, Valéry, Apollinaire – pour restituer au fil des pages d’ Industrieuses amours le souffle de l’épopée. Celle qui hante sa mémoire depuis toujours. La matière, le travail, la cité, les maîtres de forge, le démantèlement : quatre chants et un épilogue pour narrer une de ces histoires d’amour dont on sait malheureusement trop bien comment elles finissent.

H. B.

Compte-rendu café littéraire Isabelle Chalumeau

En ce soir du mois de mai, avait-il l’esprit jaloux ce timide soleil printanier qui s’éclipsa
rapidement alors que, chez les Frères Marchand, s’installait un climat chaleureux d’échange et de partage dans le groupe d’une vingtaine de membres entourant la personnalité à l’honneur qui se préparait à donner vie, matière et coloration au dernier café littéraire de la saison 2012 – 2013 ? Nul vraiment ne s’en soucia dans l’attention soutenue qu’il portait au jeu nourri des questions de l’animatrice, Nicole LAPORTE, et des réponses étayées de l’invitée, Isabelle CHALUMEAU.

Pour lire la suite, cliquer sur ce fichier :
fichier pdf Café littéraire du 30.05.13 Isabelle CHALUMEAU

Espérez !

L’eau ne gazouille plus aux sources des alpages,
Les torrents sont gelés, les vents virent au Nord,
Un blanc manteau revêt vallons et pâturages,
L’hiver s’est installé, mais, la marmotte dort.

Le sapin de Noël, habillé de lumière,
Invite à l’espérance et, timide angelot,
A son pied, le bambin esquisse une prière
En venant déposer son tout petit sabot.

Espérez ! Car, demain, viendra l’aube nouvelle.
Conquérant, le soleil dissipera la nuit,
Peu à peu, attendant la première hirondelle.
Il faut vivre l’espoir lorsque l’ombre s’enfuit.

A la Saint Valentin, l’hiver enfin décline.
Ecoutez, des oiseaux, l’enthousiaste refrain.
Regardez ! Le drageon annonce l’aubépine,
La vie est de retour, le printemps, c’est demain !

(Extrait du recueil « Hymne à la vie » qui a reçu l’Alérion d’Or 2012 décerné par la SPAF Lorraine)

Fontaine

Fontaine dans * DALSTEIN Gérard dalstein-fontaine

Baigneur

Baigneur dans * JOFA Nathalie jofa-baigneur

Patientez !

Les enfants ont repris le chemin des écoles,
Les grands oiseaux s’en vont, ivres de liberté.
Déjà, le chrysanthème, au cœur des nécropoles,
Fleurit le souvenir et invite à prier.

Le soleil s’est joué des brumes automnales,
Pour habiller de pourpre un ténébreux ponant
Et les ors du couchant, au front des cathédrales,
Ravivent le credo des artistes d’antan.

Non, ce n’est pas le glas qui résonne à nos portes !
Une trêve s’annonce, un repos. Patientez !
C’est le temps de Prévert, le temps des feuilles mortes,
Car il faut bien mourir pour revivre … Attendez !

Attendez ! Patientez ! Car Sainte Catherine
Promet de donner vie aux greffons incertains.
On peut bien s’endormir lorsque l’heure est chagrine
Sans oublier l’espoir qui fait les lendemains.

(Extrait du recueil « Hymne à la vie » qui a reçu l’Alérion d’Or 2012 décerné par la SPAF Lorraine)

Concours SPAF Bretagne-Anjou-Touraine

Festival d’Art et de Poésie
« Le Printemps des poètes et des artistes »

CONGRES REGIONAL
Remise des Prix et Diplômes du concours 2012
Récital de chanson, musique, poésie
Présentation des œuvres poétiques et artistiques

Dimanche 14 Avril 2013
À BATZ-SUR- MER
Loire Atlantique 44740
En Bretagne-sud, sur la côte sauvage,
entre La Baule et Le Croisic:
(accès SNCF et correspondance à 3mn )

Pour découvrir la suite, cliquer sur le fichier ci-dessous :
fichier pdf SPAF CONCOURS BRETAGNE INVITATION 2013 PALMARES 2012

Royal Louis

Royal Louis dans * DALSTEIN Gérard dalstein-royal-louis1

Concours de poésies et nouvelles

Présidente Suzy Maltret

51 rue Edouard Herriot

78120 Rambouillet

T. 01 30 46 15 52

P. 06 86 45 00 49

mail : cliciv9228@orange.fr

 

 

                           CONCOURS DE POESIES ET NOUVELLES 2013

                                                              REGLEMENT

 

 

Le concours est ouvert à toute personne écrivant en langue française, sans limite d’âge ainsi qu’aux enfants de huit à seize ans.

a)      POESIE. Chaque candidat peut envoyer jusqu’à trois poèmes (toutes formes admises). Le thème est libre et l’on admet deux catégories :

  • ·         Poésie
  • ·         Poésie humoristique

On peut concourir dans les deux catégories, l’essentiel est de le préciser (exemple : poésie humoristique)

b)     NOUVELLE

Le thème de la nouvelle proposé est : « Rendez-vous ». La nouvelle ne devra pas comporter plus de 6 pages (taille de police conseillée 12, format A4)

    

       REGLEMENT

      a) Chaque participant s’engage à présenter exclusivement des œuvres de sa  

          composition.

      b) Textes dactylographiés (taille de police conseillée 12, format A4)

      c)  Nombre d’exemplaires : 4 puisque le nombre de jury est de 4 (1 par membre du

           jury)

a)      Modalités d’envoi :

Tous les envois se font par poste et contiendront :

 

  • ·         Les textes comporteront en haut à droite un code sans autre identification (Ex : A123) afin de conserver l’anonymat
  • ·         Une enveloppe fermée où figure le code choisi, un document d’identification avec le nom, le prénom, l’adresse, le téléphone, le mail de l’auteur ainsi que le chèque de participation de 15 EUROS (8 EUROS pour les enfants) à l’ordre d’Arts et Lettres
  • ·         Une enveloppe timbrée à l’adresse du participant pour la réponse au résultat du concours

   

        Il convient de préciser qu’aucun texte ne sera retourné à son auteur, de même 

        qu’ aucune suite ne sera donnée à tout dossier incomplet.

         DATES :

  • ·         Date limite d’envoi : 15 mars 2013
  • ·         Dépouillement : jusqu’au 15 avril 2013
  • ·         Délibération du jury : jusqu’au  6 mai 2013
  • ·         Remise des prix : 1er juin ou 8 juin 2013 autour d’un repas avec le jury.

 

         A SAVOIR :

Il sera donné trois prix par catégorie :

  • ·         Poésie
  • ·         Poésie humoristique
  • ·         Nouvelle (thème rendez-vous)

                   Les lauréats 2012 ayant remporté un premier prix ne peuvent participer         

            durant trois années consécutives dans la catégorie où ils ont été laurés mais le

            peuvent dans une autre catégorie.

                   Pour les gagnants absents le jour de la remise des prix, seuls les diplômes

            seront envoyés.

           

 

      ENVOI A L’ADRESSE SUIVANTE :

 

 

                     CONCOURS ARTS ET LETTRES

                     Mme SUZY MALTRET, PRESIDENTE

                     51 RUE EDOUARD HERRIOT

                     78120-RAMBOUILLET

                     Tél. : 01.30.46.15.52/06.86.45.00.49

                     courriel : cliciv9228@orange.fr

                     http://artsetlettresrambouilletleblog.com

                                           

fichier pdf communiqué de presse

Les Visages de Noël

Les Visages de Noël dans Ami(e)s SPAF d'autres régions flabat-noel-2012-asbl

Les voeux des Ecrituriales

Les voeux des Ecrituriales dans Divers ecrituriales

Palmarès du Concours de la SPAF Benelux

Je suis heureuse de pouvoir vous annoncer les résultats du palmarès des sections « Poésie » et « Artistique » du Concours de la SPAF Benelux.

 

Le jury constitué de : Véronique Flabat-Piot (présidente du jury) et de Charles Verfaille pour la poésie, Naty Garcia Guadilla et Irène Vandenameele pour la partie artistique, nous ont remis un travail appréciable

et nous les en remercions infiniment !

 

Vous trouverez en pièces jointes tous les renseignements utiles pour celles et ceux qui souhaiteraient assister à la remise des prix qui se tiendra le dimanche 24 mars 2013 en l’ Abbaye de Brogne (région de Namur),

à 11 heures ( à savoir : toute l’ infrastructure d’ accueil se trouve sur place, y compris le logement - voir les documents en PJ : dépliant et lettre des modalités de réservation).

 

Les membres du jury et moi-même serions heureux et honorés de pouvoir vous accueillir en ce lieu chargé d’ histoire qu’ est l’ Abbaye de Brogne, dans une région parmi les plus belles de Belgique (Namur)

appelée aussi « Vallée de l’ Art », au carrefour des Abbayes dont l’ histoire séculaire perpétue la tradition… épicurienne. Venez donc éprouver notre notre accueil, vous ne serez pas déçus des « petits Belges » !

  

En attendant ce plaisir partagé, passez de merveilleuses fêtes de fin d’ année, dans la santé, la joie et l’ amour des vôtres et à très bientôt – je l’ espère vivement - à Saint Gérard de Brogne pour la remise des prix !

 

Les jurys et toute l’ équipe de l’ Abbaye m’ accompagnent dans ces voeux ! Bien à vous tous et « heureux passage à 2013 ! « 

 

Roseline Gilles-Renier.

Organisatrice du concours et déléguée Benelux

fichier pdf Abbaye de Brogne dépliant
fichier pdf Palmares du Concours délégation Benelux SPAF
fichier doc Lettre accompagnement du palmarès

Les clairs-obscurs

Les clairs-obscurs dans * CARL Jean-Joseph carl-couv-products-86507-165x300
L’auteur nous fait part de la parution de son recueil de haïkus (le 2e d’une série de 4) qu’il a édité à Thebookedition.com.
Cliquer sur le lien ci-dessous vous permettra d’accéder directement à la page du site qui présente le livre et de le commander ou le télécharger : http://www.thebookedition.com/les-clair s-obscurs-jean-joseph-carl-p-86507.html

Abécédaire

Abécédaire dans * DE BROUSSE DE MONTPEYROUX Patrick de-brousse-abecedaire

Elisabeth II reine d’Angleterre

Elisabeth II reine d'Angleterre dans * THOUVENIN Maryline thouvenin-photo-210

La tétée du poète

La tétée du poète dans * THOUVENIN Maryline thouvenin-photo-152

Prix littéraires de Graffigny

Prix littéraires de Graffigny dans Coupures de presse er-003

Article paru dans le Républicain Lorrain du 16/11/2012

Article paru dans le Républicain Lorrain du 16/11/2012 dans Coupures de presse er-004

Parade amoureuse

Parade amoureuse dans * COLIN Monique mo-parade-amoureuse-petit

Sirène

Sirène dans * DALSTEIN Gérard dalstein-sirene

Que pleuvent les mots !

QUE PLEUVENT LES MOTS !

Poésie

Que pleuvent les mots ! dans * BARDIN-LAPORTE Nicole bardin-laporte-1-couv

Nicole BARDIN-LAPORTE

« Que pleuvent les mots ! Qu’ils libèrent la parole et
content les maux !
Que naisse l’écriture, exutoire magique aux blessures
de la vie… »

« L’art est une vibration où personne ne dépasse personne »
écrivait Jean Cocteau.
C’est sur cette affirmation que Nicole BARDIN-LAPORTE, au fil des pages, nous livre dans ce premier recueil de poésies, ses réflexions sur l’enfance, les mots, l’amour, la vie…afin qu’à petits pas comptés les mots se glissent sur la feuille blanche nourrie à l’encre du destin.
Dans cet ouvrage empreint de sensibilité, la pensée permettra au lecteur de retrouver au hasard d’une poésie, un élément de son propre parcours.

Nicole Bardin-Laporte

Nicole Bardin-Laporte dans * 1 - Présentation des artistes bardin-laporte-portrait
Née à Champigneulles, Meurthe-et-Moselle.
« Enseignante en Langue Anglaise, ayant beaucoup travaillé avec des classes littéraires, j’ai gardé une passion pour la littérature et les textes.
A l’épreuve du temps et des peines, j’ai ressenti le besoin de coucher mes émotions sur le papier, au moment où elles surgissent et me surprennent. »

Recueil de poésie, édité en Juin 2012 (autoédition)

« QUE PLEUVENT LES MOTS! »

Article paru dans Vosges Matin le 01/11/12

Article paru dans Vosges Matin le 01/11/12 dans * RICHARD-FLIELLER Denise

Voici une version .pdf qui offre peut-être une meilleure lisibilité… Cliquer sur le lien pour ouvrir le fichier : fichier pdf Richard Flieller LE COEUR EN VERS…

Virginie Verdun

Virginie Verdun dans * 1 - Présentation des artistes verdun-portrait-235x300

Virginie VERDUN née MARNAT le 13/10/1980 à Briey (54).

1998 : Baccalauréat Littéraire mention assez bien

2002 : BTS Assistante de Direction

Situation familiale : mariée depuis le 04/06/2011

Profession actuelle depuis 2005 : Hôtesse de caisse en hypermarché

Passion : mon chien Endy ; lecture ; écriture de poèmes : éditée plusieurs fois dans des recueils collectifs de l’association « Les Flammes Vives de la Poésie ».

Ma devise : « Souris à la vie ». Même si la vie ne m’a pas toujours souri (mon père est décédé en 2002, ma mère est décédée en 2009), j’ai décidé de prendre ma revanche et de sourire de nouveau à la vie. Je me suis lancée
dans l’écriture d’un recueil que j’intitulerais « Le Miroir de mon Cœur » car il reflète mes émotions, mon passé, mes souhaits.

Arbre bleu

Arbre bleu dans * JOFA Nathalie jofa-arbre-bleu

Denise Richard-Flieller

Denise Richard-Flieller dans * 1 - Présentation des artistes richard-flieller-portrait
Je suis née le 13 juillet 1934 à Fresse/Moselle dans les Hautes-Vosges. Après avoir vécu successivement à Auboué, Margut (village ardennais où Maurice Carême composa quelques-uns de ses poèmes), Pierrepont (près de Longuyon),j’ai fait mes études secondaires à Verdun et j’ai retrouvé la montagne vosgienne en 1953. J’habite Epinal depuis 1987.
Membre de la SPAF depuis 1963, j’ai participé quatre fois au concours des Poètes lorrains : 1963, prix des Poètes des Vosges ; 1964, grand prix d’honneur avec un disque 45T de six de mes poèmes ; 2001,prix d’honneur à l’unanimité et 2012, Grand Prix des Poètes lorrains.
Je suis par ailleurs lauréate(en 2003) et sociétaire de la Société des Poètes Français, lauréate des Jeux Floraux des Cévennes, de l’Académie Internationale de Lutèce, de l’Institut Académique de Paris, du Cercle Littéraire de Graffigny (Prix Voltaire en 2000), des Jeux Floraux du Vallespir, du Concours caritatif Richelieu…
Ayant abandonné en cours de route une licence de lettres modernes pour devenir institutrice, j’ai quitté mon métier à la naissance de mon quatrième enfant. Jean-Marie, mon époux, décédé le 26 décembre 2010, m’a toujours encouragée à écrire et il a toujours été plus heureux et plus fier que moi de mes succès. Il méritait bien que je lui rende hommage à l’occasion du dernier concours.

Ecoutez !

Ecoutez ces accents de la fête lointaine,
Le temps des Carnavals éloigne les frimas,
La musique de l’eau réveille la fontaine,
L’hiver s’en est allé sur des airs de sambas.

Et voilà qu’on entend, céleste mélopée,
Les cris des grands oiseaux, comme un chant de retour.
Ecoutez ! Dans le bois, de sa flûte enchantée,
Le merle vient fêter la naissance du jour.

Ecoutez ! C’est le cri qui annonce la vie !
Un cri, comme un appel au monde des vivants.
Un petit d’homme est né qui, déjà, nous convie
A venir célébrer le réveil du printemps.

Dans un souffle nouveau, comme brise légère,
L’enfant s’est endormi au creux des bras câlins,
L’heure est sérénité, qu’elle soit messagère
De l’avenir secret qui forge les destins !

(Extrait du recueil « Hymne à la vie » qui a reçu l’Alérion d’Or 2012 décerné par la SPAF Lorraine)

Journées du livre 2013

Chers Amis(es),

Ci-joint en information les journées du livre  de Longuyon qui sont organisées tous les 2 ans.

Jean-Jacques Chiron

Pour en savoir plus, cliquer sur le fichier ci-dessous :
Invitation Journées du Livre 2013

Le port

Le port dans * DALSTEIN Gérard dalstein-port

1234



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse