• Accueil
  • > Recherche : poètes lorrains

Résultat pour la recherche 'poètes lorrains'

Page 4 sur 4

La rotonde

Dans l’ombre, imposante bouillotte,
Marquant l’air d’arômes brûlés
La loco vomit sous la hotte
D’épais relents noirs comme jais. 

La rotonde alors que clignotent
Au lointain les signaux fermés
Rêve dans la lueur falotte
De l’oeil bleu du monstre apaisé. 

Au fond de cette chaude grotte,
Faible écho de l’humanité,
Un mécano courbé sifflote
Puis se fond dans l’obscurité. 

Par toi belle enfant qu’on mignote,
Sourire au bout des rails lustrés,
Ma joie en tous ces feux qui flottent
Rejoint ton pays enchanté. 

(Extrait de « Les feux d’Eden »)
Grand prix 1983 des poètes lorrains 

 

La remise (Pantoum)

Premier charme d’un temps que l’amour illumine,
Un chemin roux filant sous de sombres buissons
Qui couvrent l’air du soir aux senteurs de limon
Ramenait, triomphant, une enfant de la mine. 

Un chemin roux filant sous de sombres buissons
Au fond de la remise où rouillaient des berlines
Ramenait, triomphant, une enfant de la mine,
La belle aux cheveux lourds dont je chantais le nom. 

Au fond de la remise où rouillaient des berlines,
Sous les rayons moelleux d’une fin de saison,
La belle aux cheveux lourds dont je chantais le nom,
S’offrait, d’un long regard, en sa noble origine. 

Sous les rayons moelleux d’une fin de saison,
Le joyau de mon cœur, complice galopine,
S’offrait, d’un long regard, en sa noble origine,
En livrant le secret d’un intime sillon. 

Le joyau de mon cœur, complice galopine,
Célébrait le corail et la rose en bouton
En livrant le secret d’un intime sillon,
Premier charme d’un temps que l’amour illumine.

(Extrait de « Les feux d’Eden »)
Grand prix Alérion d’or 2002 des poètes lorrains 

Feux continus (Rondeau)

Dansez flambeaux, volez paillettes
Devant la tympe du fourneau !
Ils ont tous repris la musette ;
Voici la nuit et il fait chaud. 

Dansez flambeaux, volez paillettes !
On entend des cascades d’eau
Troublant la torpeur inquiète
Du monstre ceint d’un lourd anneau. 

Devant la tympe du fourneau
C’est un sol d’étrange planète
Creusé de brûlants caniveaux,
Semé de flammes violettes. 

Dansez flambeaux, volez paillettes ! 

Ils ont tous repris la musette
Pour aller prendre du repos
Laissant de longues silhouettes
Se casser sur de noirs poteaux. 

Voici la nuit et il fait chaud ;
Le feu attend une autre fête :
La relève est sur le carreau,
Dansez flambeaux, volez paillettes !

(extrait du recueil Les feux d’Eden)
Grand Prix Alérion d’or 202 des poètes lorrains

Gérard Dalstein

01041001.jpg
Né à Jarville le 13 mars 1948
Etudes secondaires classiques puis techniques. Etudes supérieures en Lettres. Licence de philosophie.
Vie professionnelle :
Maître d’internat puis enseignant lettres classiques de 1969 à 1973
Cadre administratif puis chef de service de l’Etat (préfecture) de 1973 à 2008
Retraité depuis mars 2008
Situation familiale :
Marié, père de deux enfants et grand-père de deux petits enfants
Vie associative. Activités extra professionnelles bénévoles :
Formation humaine et civique de 1985 à 1999 (Fondation
La Chênaie de Mambré)
Recherches et sauvetages en matière d’archéologie industrielle des 19e et 20e siècles
Réalisation de maquettes muséographiques
Poésie, éditoriaux et articles pour différentes revues
Dessin, illustration d’ouvrages
Etude et conduite d’un projet de restauration d’un ensemble industriel du XIXe siècle ( Association pour la sauvegarde du patrimoine métallurgique haut-marnais)
Travaux divers pour différentes associations
Editions : Réalisation d’ouvrages encyclopédiques sur l’histoire des industries du fer
Prix et distinctions
Officier des palmes académiques
Grand prix des poètes lorrains 1983
Prix 1995 de l’académie nationale de Metz
Prix 1995 Henri Lepage. Histoire régionale de la société Thierry Alix
Prix 2002 de l’Académie de Stanislas
Prix Alérion d’or 2002 des poètes lorrains
 

Jean-Claude George

jcg.jpg

Jean-Claude GEORGE est né  le 10 janvier 1947 à Verdun. Cadre de direction honoraire de la SNCF, il a une formation en psychologie sociale, en sociologie et en ingénierie de la formation.

Capricorne ascendant Cancer, il a été président de la Société des Poètes & Artistes de France de 1993 à 2008. Il assume par ailleurs la direction d’Art & Poésie, le bulletin national de la SPAF,  revue internationale de culture francophone et Orphée de la revue poétique en 1994.

Poète et écrivain éclectique, féru de généalogie, d’histoire locale et régionale, Jean-Claude a publié une quinzaine d’ouvrages qui témoignent de ses nombreux talents :  poésie, conte, histoire locale, bande dessinée, roman policier interactif, roman, lexique pratique du parler meusien, patrimoine local de Pagny-sur-Meuse. Ces 2 ouvrages ont été réalisés en collaboration avec Claudine REMETTER-GEORGE. Plusieurs de ses poèmes ont été traduits en roumain et en espagnol.

Grand Prix des Poètes Lorrains en 1971, Jean-Claude a été honoré de plusieurs distinctions tout au long de sa « carrière ». En 2008,  devenu Président d’Honneur de la SPAF, il a reçu de  la Société des Poètes Français son Grand Prix Victor Hugo, sans candidature,  pour l’ensemble de son œuvre et de son action (voir fac-similé de l’ article publié dans l’Agora, la revue de la SPF).

Alain Bontemps

bontempspidentit.jpg
Meurthe-et-Mosellan, je suis né à Jarny en 1963.
Invalide, je m’adonne à ma passion. 
À ce jour, six recueils ont vu le jour depuis 1997, le dernier en date « Poèmenons-nous », me tient à coeur car il est le fruit de l’envie de parler à la poésie de chacun en jouant du goût pour les harmonies de sens et de musicalité des mots.
Je 
participe a des concours depuis 2008 et ai obtenu:
-un diplôme a Châlons-en-Champagne(Grand prix)
-un prix source poétique(prix de Graffigny)
-une mention honorable au Grand prix des poètes lorrains
- Rose d’or de Rencontres artistiques et littéraires 2010 pour l’ensemble de mon oeuvre.
- Médaille d’argent internationale à l’Académie européenne des arts2009
- 1er membre d’honneur du bleuet international

Marilène Meckler

marilenebuster.jpg 

Depuis 1995, j’ai choisi l’écriture poétique (classique ou libre) comme réponse à mon besoin de créer.
Le dialogue avec la page blanche m’offre des pauses dans une vie trop active (direction d’établissements de santé et médico-sociaux). Alors je laisse voyager la plume dans mon imagination et je renais à chaque poème.
Membre agrégé de la SPAF, Sociétaire de la Société des Poètes Français, j’ai bénéficié de l’édition de quatre recueils en tant que lauréate des prix suivants :

-          Grand prix des poètes lorrains 2001 : recueil « Catharsis »
-          Prix de l’édition de la Société des Poètes Français 2006 : recueil « Passagère du vent »
-          Prix de la Nouvelle Pléiade 2007 : recueil « Dans le regard des jours »
-          Prix de Châteauneuf du Pape 2008 : recueil « Sur les ailes des mots »
Autres prix obtenus :
-          Grand prix du LIEN à Metz en 2002
-          Grand prix du Salon Orange à Reims en 2002 et 2006
-          Grand Prix de la Maison du Boulanger à Troyes en 2003
-          Prix de la Vallée des Rois à Tours en 2003
-          Alérion d’Or (Grand prix des Grands prix des poètes lorrains) en 2003
-          Grand Prix des écrivains de l’Ouest à Rennes 2006
-          Prix Georges Riguet à Monceau les Mines en 2007

D’après moi, voici une des plus belles définitions de la poésie :
« La poésie comme la prière est une échelle vers le ciel » (Virgil Gheorghiu)

Jean-Jacques Chiron

chironpetit.jpg
Né en 1949, ayant travaillé comme comptable, je suis retraité, membre de la SPAF depuis 1995 et lauréat de plusieurs concours, entre autres :
Grand Prix des Poètes Lorrains 1999 de la SPAF
Prix Voltaire 1998 et 2006 du Cercle de Graffigny de Lunéville
1er Prix de Poésie classique 1998 de l’Académie Léon Tonnelier de Nancy
Prix Jacques Raphaël-Leygues 2001 de la SPF. 
J’écris de la poésie depuis mon adolescence, défenseur de la Langue française, attiré par la richesse des mots et les rythmes qu’ils offrent à travers leurs couleurs sonores. Aussi, chaque vers équivaut à construire une église : les piliers sont les consonnes, les voyelles les ogives et l’abside la rime. Ainsi, sous le vaisseau de pureté, il suffit de se laisser bercer par souple, ample et douce polyphonie.
Ma devise :
La pure Poésie, au souple appui vocal,
Anime dans mon coeur un monde musical.
 

Pierre Vincent

vincentpierre.jpg

Malgré d’authentiques racines lorraines (dans le Lunévillois), je suis né champenois, à Epernay, le 17 janvier 1935 – n°3 d’une famille modeste de 8 enfants, j’ai fait des études classiques (7 ans de séminaire) – entré dans la vie active en 1954 je me suis marié en 1956 (4 enfants et 17 petits enfants) – puis, en 1992, la vie bascule (divorce) – la retraite arrive en 1995 et aussi … Nelly … ma Muse !
41 ans de vie professionnelle, dont 39 chez Total (les 20 dernières à un poste d’Ingénieur en produits de graissage – promotion Maison – un défi chimico-mécanique à ma formation littéraire) Par ailleurs, nombreuses activités extra professionnelles : syndicales, paroissiales, municipales entre autres.
J’ai quitté Reims et ma Champagne natale en 1974 (mutation professionnelle) et après 27 ans dans le 54, je suis venu poursuivre ma retraite à Verny (57).
J’ai toujours aimé écrire, prenant la plume pour accompagner évènements professionnels ou familiaux, dans une expression parfois très éloignée de la prosodie. Les naissances de mes petits enfants furent des temps forts dans ce domaine et, comme en écho, mon petit-fils Emmanuel vient d’obtenir le prix « Arthur Rimbaud 2008″. Mais c’est la présence de Nelly ces 15 dernières années, qui m’a libéré de mes inhibitions et permis à ma poésie une expression plus libre, plus vraie. J’ai écrit aussi des contes pour enfants, mais je n’ai jamais rien publié.
Grand Prix des Poètes lorrains en 2007 (merci la SPAF), j’ai obtenu quelques autres récompenses par ailleurs (en particulier au Prix de Graffigny).
Véritable exutoire, ma poésie est aussi ma musique et mon chant, une ouverture à la lumière, à l’espérance, à la vie … Quant aux concours, et à la SPAF en particulier, j’ai trouvé, dans ces participations et ces rencontres, beaucoup de satisfactions, une certaine assurance pour ma poésie et de belles amitiés !

Le règlement du concours 2009

PRIX DES POETES LORRAINS : REGLEMENT 

Le PRIX DES POETES LORRAINS est ouvert. Il sera clos le 30 avril prochain. Les auteurs enverront 5 poèmes maximum. Tous les genres sont acceptés.Les textes seront signés d’une même devise. Cette devise sera reproduite sur une enveloppe cachetée contenant pour chaque auteur : nom, prénom, adresse, numéro de tél., courriel, ainsi que son âge pour les candidats de moins de 20 ans.

Le GRAND PRIX DES POETES LORRAINS sera attribué au premier poète lorrain du concours (sous réserve de qualité suffisante). Le lauréat se verra offrir l’édition de son recueil. Les autres lauréats recevront médailles, diplômes ou récompenses.

Le PRIX ARTHUR RIMBAUD récompensera le meilleur auteur de moins de 20 ans (sous réserve de qualité suffisante).

L’ALERION D’OR récompensera le meilleur poète titulaire du GRAND PRIX DES POETES LORRAINS. Les manuscrits devront être envoyés par courrier non recommandé, suffisamment affranchi, à l’adresse ci-dessous (mentionner « Concours SPAF ») et ne seront pas renvoyés.
Armand BEMER 12 Haut des Ambes 57530 BAZONCOURT  Tél. 03 87 64 64 87

Les décisions du Jury sont sans appel.

DROITS : 
- Abonnement d’un an à la revue nationale
   « Art et Poésie » (obligatoire)                                                              26 €
- Cotisation SPAF                                                                                      4 €
- Droits de concours                                                                                  8 €
- Frais de délégation                                                                                 4 €
                                                                            TOTAL :                     42 €

A régler par chèque bancaire à l’ordre de Armand BEMER, à joindre au dossier.

Le Palmarès sera proclamé au courant du dernier trimestre de l’année. Que les Muses vous soient propices ! Bonne chance à toutes et à tous ! 

Marie-France Genèvre

genevrepetit.jpg
Je suis née à Bar le Duc en 1963, après des études littéraires et linguistiques, aimant l’écriture et les mots j’ai, depuis 2006, commencé à écrire de la poésie.
En 2008, j’ai reçu une mention « Source poétique » aux Prix de Graffigny à Lunéville (pour deux poèmes : Mini-vies et Redingote).
J’ai également obtenu une mention très honorable au Grand Prix des Poètes Lorrains (pour « Débloque », « Pas de nouvelles », « Entrevue », « Calfeutre » et « L.A. »
J’ai aussi participé à un concours pour l’Association Mémoires et Cultures en Normandie et fais partie de l’Anthologie de la Poésie Francophone 2008 avec  »C’est un monde » (choisi parmi trois poèmes: « C’est un monde », « Long-court » et   »Sombre lac ».

Joëlle Di Sangro

photodejoelle.jpg
Joëlle di SANGRO , membre de la Délégation de Lorraine depuis 1979, a obtenu le Grand Prix des Poètes Lorrains en 1989 pour son recueil intitulé: »Le rire des masques ».
Nommée en 1990 déléguée départementale de Meurthe et Moselle, elle crée à Lunéville, le Cercle Littéraire de GRAFFIGNY et décerne les premiers prix Littéraires portant le nom de Poètes Lunévillois afin de célébrer leur mémoire.
En 1993,Jean Claude GEORGE étant appelé à la Présidence de la Société des Poètes et Artistes de France, lui confie la direction de la Délégation de Lorraine (organisation du Grand Prix des Poètes Lorrains, édition du recueil du lauréat, contact avec les Municipalités,organisation des remises de prix)
Pour l’an 2000, elle organise,à Fontenoy le Château village de l’écrit, le Congrès National de la S P A F recevant les poètes de la francophonie.
En 2002, désirant gratifier les grands prix des poètes lorrains( désormais hors concours) d’un challenge à leur mesure, elle créée l’Alérion d’Or « GRAND PRIX des GRANDS PRIX » qui devient en Lorraine alors le MASTER de la POESIE ».
Nommée membre du Conseil d’Administration de la S P A F, elle assume la responsabilité de Déléguée Régionale de Lorraine jusqu’en Décembre 2008, date à laquelle elle transmet le flambeau à Armand BEMER. Elle est nommée Déléguée Régionale Honoraire de la  S P A F par le président Vincent VIGILANT en Avril 2009.
Joëlle di SANGRO est Membre Agrégé de la Société des Poètes et Artistes de France,  Sociétaire des Poètes Français et de l’Académie de la Poésie Française.
Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages:
« Comme un trèfle à quatre feuilles »( 1979)
« Le rire des masques » (1989,Grand Prix des Poètes Lorrains)
 » Rivage » (1983)
 » Annelys »(1985)
« Le rêve aux portes d’or »(2004, prix du roman régional,Prix nationaux de la SPAF, 2006)
A collaboré à différentes anthologies et diverses revues dont, bien évidement, « ART et POESIE »

Après 15 jours…

Notre blog, SPAF EN LORRAINE, a été créé le soir de la remise des Prix du Grand Prix des Poètes Lorrains et de l’Alérion d’Or à Nancy le 14 décembre 2008, sur l’initiative de notre nouveau Président, Armand Bémer.
Le démarrage de ce blog a été on ne peut plus fulgurant !
A aujourd’hui, il compte 30 articles, 240 visiteurs et 23 commentaires. En deux semaines, notre blog s’est hissé, de la dernière place à la 222e place sur 1752 blogs dans la catégorie « Littérature et Poésie » !
La popularité d’un blog sur la toile dépend de ces trois paramètres : régularité de publication d’articles, nombre de visiteurs et nombre de commentaires postés. Les trois sont étroitement liés. En effet, un blog qui n’évolue pas est voué à court terme à sa disparition puisque les visiteurs qui l’ont découvert ne reviendront plus s’il n’y a rien de nouveau. Depuis que nous avons créé notre blog, 50 autres ont été créés ! C’est dire si la concurrence est rude.
Pour l’instant, Armand et moi avons été les plus actifs. C’est un peu normal puisque nous sommes les initiateurs du projet. Merci à Joëlle Di Sangro et Pascal Kwatkowski qui nous ont envoyé leur contribution et un grand merci à Rosaria Mora-Laconi qui a très vite saisi la balle au bond pour m’envoyer ses poèmes.
Afin de continuer à progresser, je compte sur vous tous ! Hormis Armand et moi, aucun ancien Grand Prix des Poètes Lorrains n’est présent dans notre blog ! Serge Beyer, Serge Laurent, Marylène Meckler et les autres, réveillez-vous ! Et vous, Madame Métivier, notre Grand Prix 2008, ne voulez-vous pas faire profiter tout le monde de votre talent ?
Je compte sur vous. Envoyez-moi vos textes afin que la liste des poètes publiés dans ce blog s’agrandisse. Je vous rappelle mon adresse électronique : isabelle.chalumeau@orange.fr.
Je compte également sur vous pour faire connaître notre blog à vos amis !
Objectif pour cette année : s’approcher des 10000 visiteurs !!!
Encore tous mes voeux pour 2009. Qu’elle vous apporte avant tout la santé, sans quoi rien n’est possible, l’amour de ceux que vous aimez et la réussite dans toutes vos entreprises, liées ou non à la poésie.

Infos

Café littéraire organisé par l’APAC :
Bonjour à tous,

Voilà que, déjà, l’année 2013 a pris son envol pour effeuiller les premiers jours de janvier.

Les festivités de Noël et celles du début d’année écoulées, pensons à d’autres moments d’émotion à partager. Dans ce but, je joins, à mon envoi et tous mes voeux pour 2013, une invitation au prochain café littéraire du 31 janvier afin que vous puissiez en arrêter la date sur votre agenda. Nous aurons, en effet, le grand plaisir de recevoir Gérard DALSTEIN qui viendra nous entretenir de son ouvrage : « Les feux d’Eden ».

Sa connaissance et sa passion nous entraineront pour nous enflammer sur les chemins historiques de l’industrie lorraine.

Avec l’espoir de vous revoir bientôt,

Je vous adresse mes amitiés.

Nicole METIVIER.

Pour s’inscrire, cliquer sur le fichier ci-dessous :
fichier pdf Invitation Gérard DALSTEIN

*******************************************
Règlement du concours de la ville de Morestel :

fichier pdf Morestel Règlement concours Poésie 2013

**********************************************

Règlement du Grand Prix des Poètes Lorrains 2013 :

fichier pdf SPAF Règlement 2013 bis

***********************************************************

Congrès de la SPAF à Paris du 14 au 16/09/2012

Les congrès nationaux se suivent et ne se ressemblent pas, mais ils rassemblent toujours avec autant de plaisir et permettent des rencontres enrichissantes.
Le soleil fut lui aussi de la partie, même s’il est frustrant de travailler en salle tout en voyant au-dehors des dizaines de jeunes s’adonner au sport à toutes les heures du jour… et même en nocturne, comme ce groupe de jeunes filles sourdes et muettes pratiquant le football. Nous étions à la Résidence Internationale, rue Louis Lumière, qui accueille aussi le siège de la Fédération Handisport de France.
Pour nous dégourdir les jambes, la promenade du dimanche matin nous procura un bol d’air et un exercice salutaires à l’occasion de la visite du cimetière du père Lachaise, à l’ombre des hautes frondaisons et dans la compagnie bienveillante des humbles et des illustres qui y reposent. Balzac, Rossini, Musset, de Nerval revinrent à nos mémoires tandis que nous découvrions cet espace de paix et de silence en plein cœur de Paris.
Temps forts du congrès, outre les réunions statutaires et le vernissage de l’exposition artistique : la rencontre avec Bernard Tirtiaux, grand prix international de poésie francophone. Souvenez-vous de son ouvrage paru il y a quelque 20 ans : le Passeur de Lumière, ce lumineux chef-d’œuvre du maître-verrier qu’il est resté.
Et puis, multiples cerises sur ce gâteau : la remise des prix aux lauréats, dont 3 Lorrains : Isabelle Chalumeau (représentée par Gérard Dalstein) pour son ouvrage Malou, Gérard lui-même pour Les Feux d’Eden consacré au monde de la mine, et Jean-Jacques Chiron, primé à 3 reprises, pour plusieurs de ses poèmes.
Un album de photographies sur ce blog illustrera mieux ces temps forts. En vous rappelant, à l’invitation du président national Vincent Vigilant, que nos congrès sont ouverts à TOUS les adhérents, et que le prochain se déroulera, justement, chez lui, dans le Poitou les 20,21 et 22 septembre 2013. Et grand merci à Bénédicte Gandois-Crausaz et à son équipe, qui ont su relever ce défi d’organiser un congrès national dans la capitale.
Armand Bemer, délégué régional Lorraine.

********************************************

Ci-dessous le palmarès du Grand Prix des Poètes Lorrains 2012 et les modalités d’inscription au repas qui suivra la cérémonie de la remise des prix :

fichier pdf SPAF C2012 Palmarès-1

fichier pdf Repas Inscriptions 12

**************************************

Ci-dessous le palmarès des Grands Prix Internationaux 2012 de la SPAF :

fichier pdf Palmarès Grands Prix Intern. 2012 SPAF – 1 -
fichier pdf Palmarès 2012 SPAF – 2 -
fichier pdf Palmarès 2012 SPAF – 3 -
fichier pdf Palmarès 2012 SPAF – 4 -

********************************************

Ci-dessous toutes les informations concernant le prochain congrès de la SPAF à Paris :

fichier pdf Congrès 2012 de la SPAF à Paris 20è -1 -
fichier pdf Congrès 2012 – programme – 2 -
fichier pdf Congrès 2012 – inscription – 3 -

************************************************

Chers amis,

Le Centre Régional du Livre de Lorraine vous propose de participer au référencement des

AUTEURS, ILLUSTRATEURS ET TRADUCTEURS DE LORRAINE

Si vous souhaitez y figurer, je vous engage à demander une fiche de recensement au format WORD à l’adresse suivante:

cr-livre@lorraine.eu

Cordialement

Armand BEMER

***********************************

A  PROPOS  DE  L ’ALERION  D’ OR

 

Lors de sa création, l’Alérion d’Or avait comme vous le savez, pour but de permettre aux lauréats de Grand Prix des Poètes Lorrains, désormais hors concours de pouvoir s’affronter en des joutes poétiques et amicales.

Il permettait en outre à la Délégation de Lorraine d’accroitre sa communication et son prestige, choses des plus importantes au regard de domaines concernant la culture, les arts et plus précisément la poésie.

C’est pourquoi j’avais, à l’époque, choisi le cadre de l’Hôtel de Ville de Nancy pour organiser chaque année la cérémonie de Remise de ce Prix, indépendamment  du Prix des poètes Lorrains qui était décerné dans la localité de résidence du lauréat. La cérémonie originale, en un lieu chargé de symboles, suscita beaucoup d’intérêt notamment de la part des médias

 

Ce prix de prestige, bien distinct des autres concours et concernant des poètes ayant reçu  le Grand Prix des Poètes Lorrains ne pouvait être comparé à celui-ci. Aussi  son règlement fut-il établi  de manière différente car il s’adressait à des candidats déjà hautement primés.

 

Cependant, il fut convenu lors de la passation de pouvoirs à  Armand  BEMER,  et ceci afin d’alléger sa charge de Délégué, de lui permettre de remettre l’Alérion d’Or dans le cadre de la remise des Prix des poètes Lorrains, bien que le Prix y perde de sa spécificité.

 

Or, la  question de déclarer hors concours le ou la lauréate ayant obtenu le Prix plus de deux fois, fut rapidement évoquée  (ce à quoi je dus m’opposer car cela nous ramenait à l’écueil de la mise hors concours du Prix des Poètes Lorrains que nous tenions à éviter.)

 Et, récemment encore, il fut proposé d’apporter de nouvelles modifications au règlement de L’alérion d’Or, lesquelles auraient conduit à d’autres similitudes avec le Prix des Poètes Lorrains.

 

Ceci m’amène, en ma qualité de fondatrice de ce concours, à demander de manière officielle qu’une dernière clause soit ajoutée au règlement de l’Alérion d’Or, stipulant qu’aucune modification ne puisse désormais être apportée au règlement initialement établi pour ce Prix, ce règlement ayant été en son temps, dument pensé, élaboré et ce avec le plus grand soin par Jean-Claude GEORGE  président de la SPAF de l’époque et moi-même.

 

J’ai fait part de cette décision à Armand qui a eu l’amabilité de m’en permettre l’annonce ici même ainsi que lors de la prochaine Remise des Prix, ce dont je le remercie très vivement.

 

Joëlle di SANGRO (février 2012)

 

 

En complément au texte de Joëlle ci-dessus, j’aimerais apporter les précisions suivantes pour replacer ces éléments dans leur contexte.

Lors de la première remise des Prix que j’avais en charge en tant que nouveau président de la délégation de la SPAF Lorraine, en 2009, j’ai souhaité conserver le cadre prestigieux de l’Hôtel de Ville de Nancy pour y organiser toute la cérémonie dans les Grands Salons.

Je souhaitais en effet regrouper les deux remises de prix pour plusieurs raisons : permettre à chaque adhérent de connaître l’Alérion d’Or (et les « Alérionnables », déjà lauréats du Grand Prix) ; réunir tous les adhérents sans distinction en une seule cérémonie de la « grande famille » ( environ 80 personnes); d’un point de vue logistique, simplifier l’organisation  autour d’une seule et même cérémonie ; prolonger la cérémonie par une exposition des œuvres d’Art de nos adhérents (peintures, photos, textes, ouvrages édités) installées sur grilles-caddie.

La salle fut réservée dès janvier (si ma mémoire est bonne) et je me suis ensuite heurté à des difficultés administratives et financières non prévues : il fallait louer les services d’une location de gardiennage imposée par les contraintes du plan VigiPirate (toujours en vigueur), fournir une assurance, participer aux frais techniques (sono, éclairage). Ces contraintes insoupçonnées (environ 500€) ont fait « exploser » mon budget mais nous avions une réserve de trésorerie grâce à la bonne gestion de Joëlle. Néanmoins, il m’a semblé impossible de maintenir la cérémonie dans de telles conditions financières sauf à répercuter les frais sur les adhérents. Je m’y suis refusé.

J’ai donc adopté la nouvelle formule : une journée dans un même endroit, avec remise des prix, repas, expos, rencontres, pour un prix que j’estime raisonnable.

Mais la juxtaposition des deux remises de prix a entraîné des questions de la part de certains adhérents : pourquoi ne connaît-on pas l’identité de l’Alérion à l’avance, ni le nombre de candidats, ni leur identité ? Pourquoi connaît-on le lauréat du Grand Prix à l’avance, ainsi que le nom des autres lauréats ? Pourquoi connaît-on l’identité du Prix Arthur Rimbaud ? Pourquoi, en quelque sorte, deux poids et deux mesures ? La raison en est simple et elle est rappelée ci-dessus par Joëlle. Ce sont deux concours différents, qu’il faut considérer séparément, et qui, en raison de leur histoire, ont des objectifs différents. Nous (le jury) prenons donc acte de la demande de Joëlle, qui, en tant que créatrice du prix, demande qu’aucune modification ne puisse plus, désormais, être apportée à son règlement.

Je puis vous confirmer par ailleurs que la presse se montre intéressée par le suspense entretenu autour de la révélation de l’identité de l’Alérion d’Or.

Voilà. J’espère que ces (longues) explications permettent d’éclairer vos interrogations éventuelles et je vous souhaite d’aborder sereinement les textes que vous allez proposer à nos prochains concours.

Armand BEMER (mars 2012)

***********************************************

 Tout d’abord je voulais vous dire combien j’ai été heureux, et honoré de recevoir les manuscrits des candidats, occasion de passer les trop rares instants que je peux encore consacrer à la lecture, avec des poètes lorrains. Mais combien de fois, combien de fois de trop me suis-je arrêté dans les lectures, trébuchant sur ce que l’on nomme un « ver bancal », en m’entendant souvent dire tout haut : « quel dommage » ! 

En effet, il aurait souvent suffi d’une toute petite reprise pour que la musique coule et m’emmène naturellement au terme du voyage. Et je me suis dit « mais s’il ou si elle avait relu son texte à voix haute, sûrement  qu’il ou elle n’aurait pas laissé passer cet « accroc ». 

J’ai abandonné depuis bien longtemps ma casquette d’enseignant et je n’ai pas la prétention de professer. Mais en tant que membre du jury, je sentirais malhonnête, et même inamical de demeurer silencieux dans une forme d’indifférence.

(Pour lire la suite, cliquer sur ce fichier : Infos doc dalsteinpremireexprience.doc )

 

 

*******************

 

Aide à l’écriture :

 prosodie1.pdf pdf et prosodie2.pdf pdf

 ***************************

LA SOCIETE des POETES et ARTISTES de FRANCE :  » Société des Poètes et Artistes de France  » (Loi 1901)Avec l’accueil des artistes , la Société poétique de France fondée en 1958 , prit le nom de Société des Poètes et Artistes de France (S.P.A.F) , en 1960.
Le fondateur est Monsieur RAVARD , alias Henry MEILLANT, épaulé par Laure MAUPAS, éditeur. Le premier cercle de compagnons est composé d’Hélène VESTIER, Marie-Thérèse Paule POILLERA, Roger BERNIER , originaires de l’Est de la France , de Martial GERY  de Lyon , et plus tard,  de Fernande ASSEMAT  de Nîmes  et  de Gaby SARRAZIN, tous aujourd’hui disparus. Cette Société connut un grand succès et beaucoup de personnalités du monde culturel de l’époque y adhérèrent.
La Société des Poètes et Artistes de France est une association littéraire et culturelle nationale. Son renom et ses activités  dépassent aujourd’hui largement  la  France. Elle  n’est pas  fédérative, mais pour coller au plus près du terrain, elle est organisée en délégations régionales : le délégué régional  est nommé par le bureau national.
Chaque année, elle organise un congrès national. Elle publie un bulletin trimestriel national : Art et Poésie.
Présidents d’Honneur : Charles LE QUINTREC ; Henry MEILLANT  
Président : A-Vincent VIGILANT
Vices-présidents : Véronique FLABAT-PIOT, ……
Secrétaire générale administrative : ……..
Secrétaire général à l’action culturelle : Michel LEON
Responsable Concours Jeunes Poètes : Abraham-Vincent VIGILANT
Conseiller artistique : Rêva REMY
Conseiller juridique : maître Jacques GRANDON, avocat à la Cour
Déléguée aux relations artistiques : Marie-Thérèse TAVEL de RAVET
Déléguée chargée des relations avec la francophonie : Véronique FLABAT-PIOT
Directeur littéraire : Jean-Claude GEORGE (2, rue du vieux Pont – 55190 PAGNY-sur-MEUSE) Siège social :  Maison du poète  -   Moulin d’Anguitard -   86360   CHASSENEUIL-du-POITOU  

Palmarès

GRAND PRIX DES POETES LORRAINS : 

2013 : Jacques MULLER (Angevillers, 57)
2012 : Denise RICHARD-FLIELLER (Epinal, 88)
2
011 : Pascal LEFEVRE (Sarrebourg, 57)
2010 : André MARTIN (Villers-les-Nancy, 54)
2009 : Carine BARTHEL (Freistroff, 57)
2008 : Nicole METIVIER (Nancy, 54)
2007 : Pierre VINCENT (Verny, 57)
2006 : Denis SCHILLINGER (, 57)
2005 : Marie REITZ (Lessy, 57)
2004 : Armand BEMER (Bazoncourt, 57)
2003 : Serge BEYER (Bar-le-Duc, 55)
2002 : Isabelle CHALUMEAU (Heillecourt, 54)
2001 : Marilène MECKLER (Senones, 88)
2000 : Michel BOURBON (Mirecourt, 88)
1999 : Jean-Jacques CHIRON (Longuyon, 54)
1998 : Charles BERTE (Lunéville, 54)
1997 : Christine CAMPANELLA (Luxembourg)
1996 : Serge LAURENT (Marly, 57)
1995 : Roland MARX (Habeaurupt, 88)
1994 : Jean-François DAVAUT (Jarville-la-Malgrange, 54)
1993 : Gilles PREUD’HOMME (Thierville-sur-Meuse, 55)
1992 : Georges DUPONT (Épinal, 88)
1991 : Paul GEIGER (Brin-sur-Seille, 54)
1990 : Jean-Louis VÉLAIN (Bras-sur-Meuse, 55)
1989 : Joëlle DI SANGRO (Lunéville, 54)
1988 : Alfred OLIER (Faulquemont, 57)
1987 : Michel HENRIOT (Épinal, 88)
1986 : Gérard DURUPT (Vandoeuvre, 54)
1985 : Henriette MÉLINE (Charmes, 88)
1984 : Pierre BOUTTIER (Étain, 55)
1983 : Gérard DALSTEIN et André NICOLAS (Nancy, 54)
1982 : Jacques BERTRAND
1981 : Jacqueline FOUSSE
1980 : René-Marie LETENDRE et Marie DÉLIVRÉ
1979 : Jean-Pierre RECOUVREUR et Marie-Rose PRUNIAUX-MINIER
1978 : Élie VINÉ (Neufchâteau, 88) et Jacques FOURCADE
1977 : Gérard CHARUT et Marie-Claude IGIER
1976 : Jacques NOËL et Serge SEDIR
1975 : Marcel CORDIER (Nancy, 54)
1974 : Anne BLANCHOT-PHILIPPI et Élie CORDONNIER
1973 : Roland HILAIRE
1972 : Jean-Marie MARTIN (Épinal, 88)
1971 : Jean-Claude GEORGE (Pagny-sur-Meuse, 55)
1970 : Pierre UNTEREINER (Saint-Dié, 88)
1969 : Jean CALAND (Épinal, 88)
1968 : Abbé Antoine de L’ESCALE (Villers-les-Nancy, 54)
1967 : Richard SCHALLER
1966 : Françoise RIETTE
1965 : Pierre GÉRARDIN (Épinal, 88)
1964 : Marie-Thérèse SCHLIENGER (Rambervillers, 88)
1963 : François MATENET (Fontenoy-le-Château, 88)
1962 : Paule THIÉBAUT (Portieux, 88) et Renée FRANÇOIS
1961 : Mme LEGRAS-BONNIER (Nancy, 54)
1960 : Abbé BARBIER (Metz, 57)
1959 : Louis RHÜL (Belfort, 90)
1958 : Hassan CHABLI (Nancy, 54)
1957 : Albert CABASSE-CORVISIER (Vaucouleurs, 55)

PRIX ARTHUR RIMBAUD (jeunes de moins de 20 ans)

2013 : Non attribué
2012 :
Non attribué
2011 : Arthur SIMSA (Nancy, 54)
2010 : Non attribué
2009 : Non attribué
2008 : Emmanuel SANTER (Vandoeuvre, 54)
2007 : Sydney REMETTER (Moyen, 54)
2006 : Timothée BAUDEQUIN (Heillecourt, 54)
2005 : Timothée BAUDEQUIN (Heillecourt, 54)
2004 : Lorène CHAMPOUGNY (Thann, 68)
2003 : Christian MEYER (Meisenthal, 57)

ALERIONS D’OR 

Ce concours a été créé en 2002 par Joëlle di Sangro, alors déléguée de la région Lorraine, pour couronner le meilleur poète déjà titulaire du Grand Prix des Poètes lorrains. Il a été attribué à :

2013 : Nicole METIVIER (Nancy, 54) et Pierre VINCENT (Verny, 57) ex aequo
2012 :
Pierre VINCENT (Verny, 57)
2011 :
Serge BEYER (Bar-le-Duc, 55)
2010 : Jean-Jacques CHIRON (Longuyon, 54)
2009 : Isabelle CHALUMEAU (Heillecourt, 54)
2008 : Serge LAURENT (Marly, 57)
2007 : Isabelle CHALUMEAU (Heillecourt, 54)
2006 : Serge BEYER (Bar-le-Duc, 55)
2005 : Isabelle CHALUMEAU (Heillecourt, 54)
2004 : Élie VINÉ (Nancy, 54)
2003 : Marilène MECKLER (Senones, 88)
2002 : Gérard DALSTEIN

Rosaria Mora-Laconi

Je m’appelle Rosaria MORA-LACONI, je suis née en 1953 en Italie plus exactement en Sardaigne. Emigrée en France en 1959 avec toute ma famille, nous avons déposé nos valises dans un petit village lorrain: Anderny.
Je n’avais que 6 ans et je ne parlais que le sarde. J’ai suivi tout mon cursus scolaire ici et la passion des mots a commencé très tôt, avec mes premières rédactions et ne m’a plus jamais quittée.
Je suis mariée.
Je participe depuis peu à des concours de poésies.
Un tableau d’honneur m’a été délivré en 1992 par la ville de Dombasle.
Premier prix de poésie libre délivré par l’association « les Italiens et nous » à Woippy en Moselle le 24/11/2006, Médaille d’argent par le Cercle littéraire de Graffigny à Lunéville en 2008 et Prix d’honneur au concours des « Poètes Lorrains » en décembre 2008.
J’ai édité un premier recueil de poésies « Poésies en liberté » le 19 mars 2008 bilingue français-italien, collection privée et le deuxième recueil paraitra probablement en janvier 2009 « Vent de folie, vent de poésie »

Armand Bemer

armandbemerportrait.jpg
Armand BEMER                 Grand Prix des Poètes Lorrains 2004

J’écris de la poésie depuis mon adolescence, depuis la découverte des poètes de la Pléiade dans le mythique « Lagarde et Michard » de mes années d’études au Lycée Charlemagne de Thionville (1960-1967). J’ai renoué avec l’écriture à la faveur de divers concours de poésie dans les années 1990. Dans les années 2000, j’ai eu la chance d’être primé à plusieurs reprises lors de concours SPAF ou par d’autres sociétés (SPF, APAC, CEPAL). Il m’arrive aussi d’écrire des nouvelles, des contes, des chroniques.
Dans un poème, j’apprécie le rythme, la musique, les images, la capacité à émouvoir, la forme, le choix du vocabulaire. Je goûte, et j’écris aussi, la poésie en langues étrangères : anglais, espagnol, allemand, francique luxembourgeois.
Sensible à  Shakespeare, Keats, Yeats, Robert Frost, Walt Whitman, Federico Garcia Lorca, Rilke, Schiller, Tagore, Emily Dickinson.
Une maxime :
« Un poème est une peinture invisible ; une peinture est un poème visible » (peintre chinois du XI è s).
Mes centres d’intérêt : photographie, nature, écologie, écriture, linguistique, patrimoine, ce qui relie les hommes entre eux, ce qui nous relie à notre petite planète bleue. 

Professeur d’anglais, ce qui ne m’empêche pas de défendre les langues régionales, patois et autres idiomes menacés d’extinction. Savez-vous combien il y a de langues en Afrique ?
Publications :
Alphabécéd’Airs (épuisé)
Palettes,  Grand Prix des Poètes Lorrains, 2004
Passerelles de Vous à Moi, éd. Les Presses Littéraires, 2005
Ailleurs Aussi le Vent, éd. Les Presses Littéraires, 2007 

Isabelle Chalumeau

isafvrier08tnc.jpg
Isabelle Chalumeau, née en 1957, membre de la SPAF depuis 1998, lauréate de nombreux concours locaux, nationaux et internationaux.
Grand Prix des Poètes Lorrains en 2002, j’ai obtenu l’Alérion d’or en 2005 et 2007.
Secrétaire commerciale trilingue en France et l’étranger pendant vingt-cinq ans, j’ai été licenciée en 2002. Après une année d’intérim, j’ai décidé de travailler comme écrivain public indépendant. J’ai créé ZAZ-ECRITOIRE en janvier 2004. Pour en savoir plus :
http://ichalumeau.free.fr
Depuis 1999, je publie chaque année un ouvrage en autoédition : poèmes, nouvelles, roman épistolaire, poésies pour enfants.
Ecrire était pour moi un exécutoire ; cela est devenu mon métier.

10 années de Grands Prix

alrion4.jpg
Les personnalités à la tribune.
alrion2.jpeg
Ils ont un point commun : ils ont tous obtenu le Grand Prix des Poètes Lorrains et ils étaient tous réunis à Nancy le 14/12/2008, un moment rare !
De gauche à droite : Marylène MECKLER, Armand BEMER, Nicole METIVIER, Pierre VINCENT, Jean-Claude GEORGE, Serge BEYER, Joelle DI SANGRO, Jean-Jacques CHIRON, Isabelle CHALUMEAU, Serge LAURENT (photo : Franco DI SANGRO)

alrion5.jpg
Serge Laurent, Alérion d’Or 2008 (derrière lui Isabelle Chalumeau et 
Marilène Meckler)

dbutantsremisesmdaillesodsalrions2008070.jpg
Jean-Claude GEORGE remet le Prix Arthur Rimbaud
au jeune lauréat, Emmanuel Santer.

alrion3.jpg
Pierre Vincent, Grand Prix 2007, félicite son petit-fils, lauréat du 
Prix Rimbaud 2008/

dbutantsremisesmdaillesodsalrions2008089.jpg
Instant symbolique et d’émotion : Joelle entoure le doyen (98 ans),
Jean BROSSARD de Longwy, et la benjamine des lauréats, Elodie HERIAT
de Villacourt, qui a obtenu le 1er accessit au Prix Arthur Rimbaud.

dbutantsremisesmdaillesodsalrions2008053.jpg
Serge LAURENT, lauréat de l’Alérion d’Or 2008, qui fut
Grand Prix des Poètes Lorrains 1996

alrion7.jpg
Vue générale de l’assistance.

dbutantsremisesmdaillesodsalrions2008065.jpg
Vue générale de l’assistance.

alrion6.jpg
La benjamine des lauréats lit un texte devant l’assistance

bemerphoto0901143.jpeg
Photo de groupe dans le grand escalier d’honneur

Grand Prix 2008

alrion1.jpeg
Le grand Prix des Poètes Lorrains 2008, Nicole METIVIER, reçoit son  
prix des mains d’Armand BEMER, tout nouveau président de la délégation  
lorraine.

Le Président

Cher(e)s ami(e)s de la SPAF en Lorraine,

Le 14 décembre 2008, la grande famille de la SPAF était réunie à Nancy pour la remise du Grand Prix des Poètes Lorrains et celui de l’Alérion d’Or devant une centaine de personnes. Joëlle DI SANGRO qui occupait le poste de présidente depuis plus de 10 ans nous a annoncé qu’elle souhaitait passer le flambeau et me l’a proposé.
Au cours de mon « discours d’acceptation et de présentation », j’ai tenu à remercier Joëlle pour tout son travail à la tête de cette délégation, pour son dévouement et son dynamisme. Merci à elle pour le concours proposé année après année et pour la création de l’Alérion d’Or, le Grand Prix  réservé aux Grands Prix Lorrains.
J’ai aussi tenu à remercier Jean-Claude GEORGE, notre ami de Meuse, qui vient de quitter la présidence nationale de la SPAF après plus de 10 années d’exercice, mais qui conservera la responsabilité d’Art et Poésie, notre bulletin trimestriel national.
Pour me présenter en quelques mots, je suis mosellan, originaire du Pays des Trois Frontières, à quelques encablures de l’emblématique village luxembourgeois de Schengen, où j’ai connu dans mon enfance trois frontières, trois langues, trois monnaies… Les temps bien ont changé !
Je réside près de Metz où j’enseigne l’anglais en école d’ingénieurs.
Afin de créer un nouveau lien entre adhérents lorrains et vers nos autres amis poètes de France et du monde, j’ai proposé la création d’un site internet. Cette proposition fut reprise au bond par Isabelle Chalumeau, grande poétesse devant l’éternel, qui met donc son talent d’administratrice à notre service. Voici donc le « blog » de la SPAF Lorraine auquel vous pourrez contribuer vous aussi par l’envoi de textes et d’œuvres d’art.
Je profiterai de cet outil novateur pour vous donner régulièrement des nouvelles de la délégation lorraine ou de la SPAF en général.
Merci d’avance à Isabelle pour son implication passionnée. Et que vive la Poésie !

Armand BEMER
Président de la délégation lorraine de la SPAF.

PS. Vous trouverez dans les autres rubriques le mode d’emploi et les ressources offertes, pour goûter pleinement cette aventure « internétique ». Nous attendons vos contributions et… vos réactions.dbutantsremisesmdaillesodsalrions20080961.jpg
A gauche : Jean-Claude GEORGE, président national sortant de la SPAF, qui reste rédacteur-en-chef de la revue nationale Art et Poésie; au centre, Joelle DI SANGRO, présidente sortante de la délégation lorraine et créatrice de l’Alérion d’OR; à droite: Armand BEMER, le nouveau président, Grand Prix des Poètes Lorrains 2004, qui succède à Joelle.

Alérion d’or et Grand Prix des Poètes Lorrains 2008

Après plus de dix ans de participation très active à des concours littéraires tous azimuts (jusqu’à 30 concours dans une seule année!), je ne participe plus à aucun concours hormis celui de la SPAF Lorraine. Je me suis lassée et mon métier ne me laisse plus guère de temps libre. Mais je tiens à être encore parmi les candidats à l’Alérion d’or organisé par la délégation Lorraine de la SPAF (Société des Poètes et Artistes de France). Il s’agit d’une joute poétique entre candidats expérimentés et j’y retrouve avec plaisir des ami(e)s poètes ; c’est l’occasion d’échanger un peu sur nos activités respectives.
L’Alérion d’or est une distinction qui récompense chaque année le meilleur des anciens Grands Prix des Poètes Lorrains. Elle fut inventée par Madame Joëlle Di Sangro afin de ne pas perdre le contact avec les anciens lauréats. Car on ne peut être Grand Prix des Poètes Lorrains qu’une seule fois. Je le fus en 2002. Elle eut donc l’idée lumineuse de créer un concours mettant en lice chaque année les lauréats passés.
J’ai eu la chance d’obtenir l’Alérion d’or en 2005 et de nouveau en 2007. Le prix consiste en une plaquette éditée en 20 exemplaires contenant les cinq poèmes primés plus cinq autres choisis par le lauréat.
Habituellement, la remise des Prix de l’Alérion d’or a lieu dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Nancy, mais dans l’intimité des anciens lauréats et accompagnants, rarement plus d’une trentaine de personnes. Nous sommes entre nous, j’allais dire en famille ! Cette année, la cérémonie distinguait en même temps le Grand Prix des Poètes Lorrains 2008.
Parmi les lauréats se trouvaient un poète presque centenaire qui eut droit à une standing ovation de plusieurs minutes et un jeune poète non moins talentueux.

Alérions 2008
Album : Alérions 2008
Remise des récompenses du Grand Prix des Poètes Lorrains et de l'Alérion d'or 2008 à l'Hôtel de Ville de Nancy le dimanche 14 décembre 2008.
12 images
Voir l'album

1234



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse