Femme

La ligne d’horizon sinueuse et vibrante

D’une masse de chair battue par les flots,

Le pinceau la sublime, en brise les sanglots,

Mixe mille couleurs pour la fixer vivante.

 

 

Les charmes féminins, le poète les chante

A l’envi. Paysage affalé sous les mots,

Dénudé, morcelé, dans ses creux des îlots,

Dans leur sables mouvants l’invisible bacchante.

 

 

Beau sujet !Du grand art ! Mais la femme, où est-elle,

Hors les fantasmes purs qui la rêvent si belle ?

Pour la foire à l’encan le sexe d’occasion !

 

 

Le web et le trottoir valent tel domicile

Où, servante à son gré, jouant à l’imbécile,

Sous cape elle s’en rit. L’infâme condition !

0 Réponses à “Femme”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse