Amour

Froissant le bleu matin dans le lit de riches songes, la houle de haute nuit onirique frémit à peine sous l’haleine d’un baiser. L’onde nue et de tiède nacre love ses paresseuses courbes sous la caresse d’un désir quand s’alanguit l’heure de nulle raison, de nulle saison, dans l’embrasement du regard consenti où va mouiller une tendresse sans ancrage. Monte la grande marée des sens quand se lèvent les vents venus d’un pays de connaissance chargés d’effluves domestiques sur les rives d’un sourire en bouquet de parme ; chantent les vents portant l’humus d’anciennes merveilles jusqu’au tréfonds d’une mémoire agile et revisitée des frais espoirs de l’aube ;

soufflent les vents l’unisson d’émois éclatants

quand tombe la mûre moisson des mots d’amour.

1 Réponse à “Amour”


  • oh! que voilà une fort belle déclaration !! Magique et romanesque ……. remplie des émotions que j’espère beaucoup de gens vivent ou ont vécu.
    Bravo
    katyL

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse