Jean-Claude George entre à l’Académie

Notre ami Poète, Jean-Claude George fait son entrée à l’académie…

LES MEUSIENS le connaissent. Comme homme de lettres. Jean-Claude George est un auteur régional, voire régionaliste, un poète, un rêveur, un « buveur de lune ». Il pouvait s’attendre à être élu à l’académie Stanislas. Il vient — à sa grande surprise — d’être élu à l’académie lorraine des… Sciences ! Avec deux autres impétrants, Ferri Briquet (directeur des Presses universitaires de Nancy) et Philippe Vidal (paléoanthropologue âgé de 44 ans).

Jean-Claude George, lui, a fait sa carrière sur des rails. Ceux de la SNCF. Il aurait pu rester chef de gare à Sampigny. Un aiguillage a décidé d’une évolution de carrière, tournée vers la formation et la communication. Avec de nombreux déplacements.

« Le soir, je m’ennuyais ferme. Je lisais, fréquentais les bibliothèques. Petit à petit, le goût de la recherche historique a pris place dans le wagon de la curiosité. »

Retraité, Jean-Claude continue à former, triturer le clavier, tricoter des vers. Libres. Comme son esprit fouineur qui déniche l’insolite et l’étrange, tout ce qui donne du sel aux petites histoires locales.
Président de la société des poètes et artistes de France, il est également directeur d’Art et Poésie, revue internationale de culture francophone.

Prix de poésie à 20 ans

Et il aligne les prix comme un pilote chausse la pole position éternelle :

• Grand prix de poètes de France (en 1967, il n’avait que 20 ans) ; des écrivains lorrains (1985) ;
• Prix Jean Cocteau (2000) ;
• Grand prix national du conte (2000) et (ouf…)
• Grand prix Victor-Hugo pour l’ensemble de son œuvre. Et ce, sans candidature.

En deux ans, l’auteur a écrit trois (gros) bouquins, vient d’achever un ouvrage sur les Ardennes, s’attaque déjà à deux nouveaux opus : « Les mystères de l’Aisne » (sortie en 2013) et « Les mystères du Cher » (sortie en 2014).

Bref, comme il le dit lui-même avec humour : « Il me reste peu de temps pour faire mon bois ! »

Modestie… Car Jean-Claude trouve encore le temps d’animer des ateliers d’écriture, de poésie dans les écoles et les lycées.

Source : L’Est Républicain via Pierre Lombard sur Facebook (Merci Pierre !)

4 Réponses à “Jean-Claude George entre à l’Académie”


  • Très contente pour Jean Claude, que j’ai eu l’occasion de découvrir mieux à une soirée littéraire « Du groupe DES ARTS et DES MOTS » sur Nancy animée par Daniel DUBOURG et moi-même , et qui lui était consacrée.
    Soirée appréciée par toutes les personnes du public et aussi les nombreux amis de Jean Claude qui s’étaient déplacés pour lui rendre hommage.
    Nous avons rencontré un homme réfléchi et profond, poète et philosophe, réservé et observateur.
    Il a écrit de nombreux ouvrages fort passionnants que je recommande vivement, d’autres à venir nous les attendons avec impatience.
    Encore sous le charme de la soirée
    bien amicalement
    katy

  • Bravo

  • jean-Claude mérite bien évidemment cette distinction, et d’autres sans doute… N’étant pas homme à se mettre en avant, il est peut-être passé à côté d’autres palmes mais son esprit d’humaniste du XXIè siècle n’est pas du genre à en prendre ombrage !
    Pour notre part, nous nous réjouissons qu’une telle distinction honore notre président d’honneur, Lorrain de surcroît, et ami de longue date de la SPAF.
    Bravo à toi Jean-Claude, sans oublier tes proches, dont Claudine bien sûr, pour les longues heures où tes engagements les ont privés de ta présence !

  • jean-claude george

    Merci à Katy, M-France et Armand de leurs chaleureux avis.
    Pour ce qui est de la chasse aux distinctions, Armand a raison, ce n’est pas le genre de la maison ! Je devrais donc demeurer un auteur SGDG…
    Et c’est sûrement aussi bien ainsi !

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse