L’arme originelle

Entre vos jambes elle pend en stalactite lourd
De tensions primitives dont rien ne vous nettoie.
Enfin est arrivé le moment du parcours
Où la nature permet qu’hommes et femmes ne soient

Plus seulement deux extrêmes, des êtres aux antipodes,
Mais offre enfin cette chance inouïe d’un genre nouveau
Mélange des deux présents dont chacun par un code
Était coupé de l’autre dans des rêves inégaux.

C’est l’aire de l’androgyne qui apaise le feu
De l’arme originelle dont elle calme la passion.
Elle qui a, tant de siècles, loin de cet entre-deux,
Exercé sa puissance sur la femme sans action.

Il s’élance l’androïde loin des sentiers battus
Des singes anciens et rustres encore assez vivaces.
Elle retombe la trique des vieux gorilles poilus
Des vikings et soldats dont est perdue la trace.

C’est tout juste si subsiste la nostalgie du mâle,
L’esthétique du machisme qui posait ses repères.
La femme ne se range plus dans sa classe ancestrale
Et la technologie a pris la place du père.

Donc il faut croire qu’un jour tombera la violence
Qui venait de cette arme à jamais déchargée
Et que cet être lisse et fluide qui s’avance
Amènera l’équilibre si longtemps recherché.

Et l’arme originelle bien flétrie comme un gant
Que vous dressiez si fiers tout plein de syncrétisme,
Celle qui, à l’origine des crimes les plus grands
A construit dans le sang, misogynie, fascisme…

Pourrira sous la terre, reniée par les hommes
Dont la matière enfin ne sera plus si dure.
Adam crevé, Ève, elle, dédaignera la pomme.
Masochisme, tyrannie, extrémités impures

Se verront évincées hors du monde humaniste.
Assagi et serein sera l’être rêvé
Délivré des pulsions qu’une nature égoïste
A ancrées dans les corps pour mieux les diriger.

Et c’est une brise légère qui circulera en lui
Au lieu d’instincts trop chauds qui le déréglaient vite.
Et le mal quittera les masculins esprits
Où la haine abritait les tourments de la bite.

7 Réponses à “L’arme originelle”


  • c pourtant vrai et joliment dit, bravo Christelle.
    si les hommes refoulaient moins leurs émotions aussi, je pense qu’ils seraient plus « tempérés », moins agressifs et négatifs.

  • les hommes, j’en connais qui ne refoulent pas leurs émotions mais s’en méfient seulement, font une juste mesure entre ce qui les habite et ce qu’ils veulent bien nous montrer…..

  • Christelle, je comprends quels sentiments noirs t’habitent,
    mais je ne voudrais pas tendre de verges pour me faire battre,
    et surtout pas jouer les Père Fouettard
    en ce jour de la St Nicolas !

  • De quoi faire débander…..

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : MADEMOISELLE SCHIELE REVISITÉE PAR HUGO H

  • oui les hommes ont peur du coup !!!
    ces femmes des vraies amazones !! eh ! bisousssssssssss
    katy

  • Thouvenin Maryline

    Ah! Ah! Ah!. C’est trop drôle.

  • Eh bien…Il s’agit là d’une émasculation assez poétique.

    Mais s’il suffisait d’une aussi radicale « mais triques » pour changer le monde, cela se saurait…

    L’être androgyne?…Mouais…C’est bien d’être pleinement ce que l’on est, sans rien gommer, s’assumer avec ses ses lueurs et ses failles.

    Sans compter que « la femme » n’est pas exempte de cruauté et ce qui est dommage, c’est que lorsqu’elle s’y met, elle est souvent bien pire que son « pendant »(allons-y…)masculin.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse