Passage TV

Voici le reportage que France 3 m’a consacré lundi 30 janvier 2012 :
Image de prévisualisation YouTube

12 Réponses à “Passage TV”


  • Super

  • Ecrivain public révélant des choses privées pour les rendre publiques… Dilemme et défi ! Noble tâche !

  • Quel beau métier !!!

  • En l’occurence, Armand, les biographies ne sont pas destinées à être publiées mais simplement imprimées en quelques exemplaires à usage strictement privé, pour la famille et les amis, même s’il est arrivé, en fonction du cerlce familial et amical de mes clients, de faire imprimer en plusieurs dizaines d’exemplaires. Mais cela reste du domaine privé, sauf si le client en décide autrement, bien sûr, et qu’il se lance dans l’autoédition ou autres…

  • Joëlle di SANGRO

    Euh… « sapfenlorraine », c’est qui?

  • … Il n’y a pas de doute, Isabelle, tu fais œuvre d’utilité publique dans une forme d’anthropologie très concrète dont notre descendance aura sans doute besoin pour bâtir sa propre destinée.

    Il y a à ce sujet une confusion contre laquelle je me bats depuis des années sur la notion de passé et d’histoire, et qui hélas engendre les fuites en avant qui risquent de nous emmener au chaos. Cette idée selon laquelle le passé est négligeable, et qu’il faut vivre tourné vers l’avenir. C’est simpliste et dangereux. L’avenir n’existe pas. C’est une simple projection intellectuelle, qui ne pourrait d’ailleurs pas exister sans les acquis d’expérience, forcément passés.
    C’est ainsi que négliger la possibilité d’émergence de « secrets de famille » (c’est du passé !) a d’incroyables conséquences sur le vécu présent et à venir. Le transmettre est aussi faire œuvre d’utilité publique.

    Alors, continue, Isabelle, cela fait partie des alchimies du bonheur. Comme le disait si bien le Bouddha, je le dis en anglais parce que la formule est plus parlante (je crois que tu es angliciste) : « There is no way to happiness, hapiness is the way », ce qui nous donne, traduit « Il n’y a pas de chemin vers le bonheur; le bonheur, c’est le chemin ».

    Et ça vaut vraiment la peine de laisser les traces de tous ces chemins !
    (Extrait d’un courrier à Isabelle qui me semble pouvoir être partagé sur le blog)

  • Hi hi ! Joëlle, spafenlorraine, c’est moi incognito ! Non, blaque à part, c’est quand j’écris un commentaire alors que je suis encore dans l’administration du blog !

  • Merci Gérard. Ce à quoi j’avais répondu : « cette citation est à la fois belle et vraie, même si le chemin, parfois, est long et difficile ».

  • Joëlle di SANGRO

    Super Isa!

    Pour écrire incognito, j’utiliserai dorénavant « S P A »

    (Pour: « Sponsor Prioritaire Affilié »!

  • tout métier est beau pourvu qu’on l’aime, qu’il soit choisi
    ou appris …
    seules les choses subies font souffrir
    toutes les tâches sont nobles de la petite, à la grande…
    mais le métier d’écrivain, d’artiste en règle générale est un plaisir au quotidien puisque c’est une passion pour laquelle quelqu’un gagne sa vie!! alors comme dit Gérard ce chemin est le bonheur.
    katy

  • quel talent ! je suis admirative.

  • Une saga replacée dans son contexte historique, riche en ce domaine et pleine d’amour, de hauts et de bas. La vie quoi !
    J’ai A-DO-RE. J’ai même dévoré les quatre livres tant ils m’ont plu. Ici, les choses de la vie sont dites comme elles sont, c’est à dire simplement. Et puis en tant que vosgienne d’origine, j’ai pu me situer facilement dans le 1er tome. Ensuite, les trois autres tomes ont révélé deux sacrées personnalités. Mais, je n’en dirais pas plus , histoire de ne pas déflorer le contenu. Merci Zaz pour ce moment de vérité, de tendresse et d’amertume parfois. Et bonne continuation pour vos prochains écrits car j’en redemande.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse