Nostalgie

Le printemps est revenu depuis longtemps

Où sont donc les cavaliers blancs

Aux cœurs joyeux, aux rires d’enfant?

Ils sont partis là où les étoiles

Même le jour ne cachent pas leurs voiles

Ils ont descendu les vallées de saphirs

Où dorment leurs silences et leurs soupirs

Ils ont perdu leurs épées d’or et d’argent

Mais pour leurs bien-aimées s’en vont combattant.

 

Pour eux, il n’y avait qu’écrit dans les cieux

Des histoires de cœur au corps encore soyeux

Des rivières aux reflets encore trop bleus

Emportaient leurs larmes tendres sans feu

Ils ont souffert comme je souffre aujourd’hui

Du chagrin d’un espoir qu’on oublie

Ils ont effacé leurs maux sous la pluie

Pendant que leurs amours loin se sont enfuies.

1 Réponse à “Nostalgie”


  • Merci, c’est très touchant, Claudio, je réponds tard mais je n’avais pas prêté attention aux commentaires, éblouie par les étoiles, les vents débarquants et dérivants sur l’île de ma constellation poétique…

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse