Tourments

Machine à mesurer le temps, 

Dévoile comment il sera. 

Aujourd’hui, demain, tendrement 

Contre les tourments s’en ira. 

 

Les secondes y font la ronde, 

Dans un monde et soudainement, 

Naufrages dans un grondement, 

Elles s’éclairent dans une onde. 

 

Une heure un été puis un an 

Ce mystère couleur lilas, 

L’esprit fuyant n’a qu’un élan, 

L’apaisement ou le trépas. 

 

Aucune montre en notre monde 

N’effacera les sentiments, 

Dommage de passer ce temps 

Qui s’écoule en pâles secondes. 

 

Le mirage à venir sera 

Les mots bleus de ce vert torrent, 

D’espoir enfui dissimulant 

Le secret qui ne vieillira 

 

Mots en songes évanescents  

Ces tempêtes qu’on ne dit pas, 

De la vie innocents serments.   

2 Réponses à “Tourments”


  • jolie versification, Patricia….
    je remarque une alternance de strophes en rimes croisées et en rimes alternées…
    Mais je suppose que c’est un effet voulu par l’auteur?….

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Peintures, Venise : LE RETOUR BREDOUILLE DU CHASSEUR D’IMAGES

  • Merci Claudio!

    En effet, c’est tout à fait voulu.
    Cette fois-ci, je me suis appliquée à suivre les règles au lieu de composer, comme à l’accoutumée, des vers en toute liberté….il faut dire aussi que c’est sous le regard bienveillant d’un poète initié que j’ai revisité ce texte.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse