Les feux d’Eden

L’ouvrage « Les feux d’Eden » vient de sortir de presse et sera présenté au « livre sur la place » de Nancy au stand « Paroles de lorrains ». Les personnes qui ont répondu à la souscription pourront donc le retirer directement, et je serai présent pour les dédicaces les vendredi, samedi et dimanche de 15 à 17h.Pour les souscripteurs qui ne peuvent se déplacer, l’ouvrage sera posté la semaine prochaine.
La présentation officielle « dans son fief » avec les élus locaux aura lieu à la salle municipale de Saulnes le 30 septembre à partir de 17h. Un certain nombre d’originaux de dessin y seront exposés à cette occasion et un diaporama d’une centaine d’illustrations commentées projeté en boucle. Nous aurons peut-être le temps de laisser chanter quelques textes à des praticiens du genre. Mais ce type de manif comporte toujours quelques imprévus !
 Le livre sera ensuite présenté à Villers-les-Nancy dans un contexte similaire, au château Mme de Graffigny, mais à une date qui n’est pas encore arrêtée. Je ferai passer l’info dès qu’elle sera connue.  Bien à chacune et chacun.

Gérard
dalsteinfeuxdedenc1fe.jpg
dalsteinfeuxdedenc4fe.jpg

16 Réponses à “Les feux d’Eden”


  • Félicitations, Gérard, pour ce nouveau livre ; l’édition d’un ouvrage est toujours une naissance émouvante, quel que sera son chemin de vie.
    Merci par avance de me communiquer la date de dédicaces à Villers pour information sur le blog.

  • Bravo effectivement à toi Gérard pour ce long et bel accouchement: il me tarde de voir l’enfant. Ce sera peut-être difficile dimanche après-midi dans la cohue du Livre sur la Place où je serai installé sous le chapiteau des auteurs associatifs auto-édités.
    A dimanche donc pour les uns ou les autres si nous pouvons nous croiser et nous voir. Et sinon, nous nous verrons à l’une ou l’autre occasion. Belles séances de dédicace à toi Gérard !

  • pascal kwiatkowski

    Je suis déà impatient et j’attends l’exemplaire commandé avec impatience! J’apprécie particulièrement la qualité de ton travail et ton engagement personnel!
    Je te souhaite un franc succès!
    Amicalement
    Pascal

  • Oui, Pascal, ça y est ! Et on a reçu le livre hier soir pour la manifestation du livre sur la place d’aujourd’hui, et en plus avec un livreur tombé en panne hier après-midi au sommet du « grand canyon » (autoroute antre Nancy centre et Laxou). Enfin il est là, après bien des vicissitudes, car il n’est déjà pas facile de repérer des coquilles dans du texte, mais quand il s’agit de reproduction de dessins en différentes techniques, encres, fusains, pastels, gouaches, on craint ! Mais c’est réussi à un dessin près sur 102 et une coquille dans un texte et une légende.Tu verras par toi-même, je ne rougis pas de ce témoignage et je serais heureux que tu puisse y retrouver des sensations qui ont sans doute un écho commun.
    Je vais voir demain comment on organise les dédicaces pour les souscriptions. En tous cas, tu le recevras très bientôt, et si tu as l’occasion de passer à Saulnes le 30, tu seras le bienvenu pour une présentation particulière, « dans le fief » qui a été la source première d’inspiration !
    Bien à toi et à bientôt

    Gérard

  • Bon ben pour moi, il va arriver par bateau, évidemment….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : MADEMOISELLE SCHIELE REVISITÉE PAR HUGO H

  • pascal kwiatkowski

    Ton ouvrage paraît dans un contexte paticulier: la fermeture (temporaire ou définitive?) des derniers hauts fourneaux d’Hayange et la menace lourde qui pèse sur toute la sidérurgie du Val de Fensch, pour des intérêts à court terme ,des spéculations.
    Ton livre sera un témoignage fort, aussi un hommage marqué à tous ceux qui ont trimé dans nos usines!

    Amicalement

    Pascal

  • quel bel ouvrage bien documenté, et avec des dessins et peintures réussis et très difficiles à réaliser ( car les sujets sont techniques)
    bravo Gérard pour tout cet ouvrage
    je te souhaite une belle suite et beaucoup de ventes!!

    beaucoup de monde à ces 3 journées du livre à Nancy, c’était formidable..
    rencontres riches, débats enrichissants, conférences ou spectacles de haut niveau, et rencontres entre amis aussi .

    amicalement
    katy

  • Impatiente, j’ai survolé l’ouvrage avant de me plonger plus tard et plus longuement dans ton univers et je suis très impressionnée par la qualité des poèmes et des illustrations.
    Je te souhaite beaucoup de succès avec ce livre, témoignage majeur de ce que fut la Lorraine et hommage à la fois digne et flamboyant d’une époque, à l’image des ouvriers du fer.

  • Merci à chacune et chacun pour ces commentaires qui me vont droit au coeur. Ce livre (qui n’en était pas un au départ) n’aurait jamais du paraître si la « Providence » ne s’en était pas mêlée. C’est vrai, j’avais envie de rendre un réel hommages aux hommes du fer qui ont émerveillé mon enfance et plus loin, toute uen partie de ma vie, et m’ont tant appris ! Mais voilà, aucun éditeur n’aurait voulu prendre le risque d’un livre aussi atypique mêlant poésie, philosophie et illustrations artistiques sur la Lorraine industrielle !
    Pourtant, le pari a été tenu, avec un ami éditeur qui y a tellement cru, qu’il a réussi aussi à me convaincre d’éditer et à me faire croire à l’intérêt et pourquoi pas au succès dans sa sphère d’un tel témoignage dans cette forme.
    Et je souhaite à tous ceux qui ont une envie profonde de transmettre leur message de trouver un jour sur leur chemin cette même occasion providentielle.

    Bien à chacune et chacun

    Gérard

  • kwiatkowski pascal

    L’ouvrage est arrivé. Je le lis avec émotion. Le recueil est très abouti!
    Poésies, textes et dessins se complètent, enrichissent l’ensemble. Et surtout, il y a beaucoup d’humanité dans ton témoignage, ton engagement.

    Merci à toi

    Pascal

  • Bonsoir Pascal,

    Et merci de ce témoignage. Mais vraiment, vraiment, c’était le strict minimum que je puisse faire avec ce que je sais faire, et déjà il y a quelques regrets de n’avoir pu aller un peu pus loin, car il y a des gens et des paysages que me manquent ; C’est « bêtement humain », car quand on est lancé, on croit qu’on a l’éternité !
    Mais le tome 4 des « Chantiers du fer » est sur l’ouvrage. Il me demandera probablement cinq années encore…Mais justement, le mouvement initié à un moment de mon enfance ne peut pas s’arrêter, comme une traduction dans la vie de ce fameux mouvement perpétuel que nul savant n’a encre réussi à inventer car il défie les lois de la physique. Ici, rien ne défie les « lois » du coeur !

    Bonne lecture, ou plutôt parcours sur un chemin que tu peux commencer nimporte où et abandonner et reprendre de même !

    Bien à toi, amicalement,

    Gérard

  • Je suis l’éditeur ami dont parle Gérard…La maison d’éditions Paroles de Lorrains que j’ai créée en 2006 est justement faite pour cela : éditer des œuvres inclassables, des « moutons à cinq pattes » littéraires.Simplement parce que nous sommes bénévoles passionnés par le livre,et que nous agissons par coups de cœur. L’ouvrage de Gérard est tout simplement formidable et il ne pouvait y avoir de doute dans mon esprit. Je me devais de faire ce livre qui est comme « le chef-d’œuvre » pour un ouvrier du devoir… Dans un demi-siècle cet ouvrage fera référence. Merci en tout cas Gérard de nous avoir donné ce très grand plaisir et cet émerveillement. On était émus tous vendredi soir pour le lancement du livre à Saulnes… en présence de tous ces anciens qui t’ont fait la fête.

    Guy-Joseph Feller, éditeur.

  • Joëlle di SANGRO

    Ah! monsieur l’éditeur, que je suis heureuse de vous rencontrer!

    Ceci parce que je n’ai pas encore reçu l’exemplaire de son livre que j’ai réservé auprès de mon ami Gérard…

    Ceci me « frustre » beaucoup, car je ne lis que des réactions des plus positives et j’aimerais bien pouvoir, moi aussi, découvrir ce trésor!
    (avec un petit mot de dédicace de mon ami l’aiteur, bien sûr)

  • Chère Joëlle
    En lisant hier soir ton commentaire, j’ai été profondément navré pour cette anomalie que je ne m’explique pas. J’ai donc décidé de réagir aussitôt et je t’ai posté ce matin un ouvrage sorti de ma dotation d’auteur. De ce fait, il est dédicacé.
    J’espère que tu vas le recevoir lundi ou mardi car je l’ai mis en courrier prioritaire.
    J’envoie parallèlement un mot à l’éditeur, et un mot sur ta messagerie. A bientôt donc.
    Gérard

  • Joelle di SANGRO

    Merci Gérard!

    Mais je suis vraiment navrée de te donner cette charge supplémentaire alors que tu es en ce moment en pleine promotion de ton livre (et je le sais, par ailleurs trés occupé!)

    Je suis trés impatiente de découvrir ce livre mais j’aurais aimé (et cela aurait été normal) que tu n’aies pas à t’occuper de son envoi.

    J’avoue toutefois que le recevoir directement de ta part ne me le rendra que plus précieux.

  • Enfin Je reçois, de par l’amicale attention de Gérard l’ouvrage tant attendu…

    Mais l’attente en valait la peine car c’est là une découverte émervellée qui me donne à songer:

    -Heureuse nostalgie… Qui confère à l’adulte le pouvoir de sublimer le ressenti de l’enfant qu’il fut et témoigner ainsi d’une époque gravée en son coeur et sublimée en sa mémoire.

    Ce témoignage par l’écriture, le dessin, la plume est précis, méticuleux, comme s’il fallait absolument ne rien perdre, ne rien oublier de cet univers qui, hélas, déjà disparaît!

    Ce témoignage est celui de l’amoureux passionné d’un univers qui l’a bercé, construit et l’a révélé à lui-même.

    Tant il est vrai que l’on ne guérit pas de son enfance, celle de Gérard a forgé, dans la force de l’acier et l’incandescence du feu, le poète qu’il allait devenir.

    Ainsi, ce livre restera-t-il un magnifique témoignage. Le regard d’un enfant ébloui sur un monde qui, sublimé, vivra dans la mémoire des générations futures.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse