Halte

Je me souviens 

très bien  

de ce chalet  

en Transylvanie 

 

le craquement du bois 

le sanglot affolé des feuilles 

le sifflement du vent  

le falot tremblant 

derrière les sapins  

 

et puis plus tard 

le drap déplié 

par une main inconnue 

dont la bague semait 

des éclats d’étoile 

 

Aujourd’hui 

quand je rentre 

en faisant claquer 

mes souliers mouillés 

dans la nuit 

 

la solitude  

de Transylvanie 

me tient encore  

compagnie 

0 Réponses à “Halte”


Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse

TESTING