La rose bleue

La neige drue, derrière la fenêtre 

Une rose bleue 

Une gracieuse danseuse indienne 

Des papillons. Deux, brodés 

Sur des petits rideaux de dentelle… 

 

Dehors, une silhouette saupoudrée de blanc 

Dedans, le piano de Ravel 

Égrène des harmonies 

Volutes et couleurs 

Chaleur de notre nid… 

 

Toi, sculptant ton bois 

Moi, rêvant tout près de toi 

En regardant par la fenêtre 

La neige qui n’a de cesse de tomber… 

 

La rose bleue, est de verre 

Dehors, le printemps attend 

Au clocher voisin sonne l’heure 

Tiens ! Quatre heures ! 

La gracieuse danseuse indienne 

A toujours ses couleurs… 

 

La neige drue, derrière la fenêtre 

Nous, serrés, tout près du feu 

Les papillons de dentelle ont des ailes d’or 

Février dort et traîne un peu 

Je guette en rêvant, la fenêtre 

Devant une rose bleue… 

 

                        Extrait de : « Ames qui vivent » 

1 Réponse à “La rose bleue”


  • J’ai relu ce poème plusieurs fois. Il a un charme certain. Si en poésie classique il est sinon facile, du moins possible de cerner quelques éléments qui participent à la beauté globale du propos, c’est beaucoup plus difficile en poésie libre, et tant mieux, car il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d’or. Ton dernier paragraphe qui redonne un certains nombre d’éléments précédents, déjà lus et qu’on redécouvre d’une autre façon n’est probablement pas étranger à ce charme que je ressens. Il y a aussi la façon de traiter le quotidien qui pourrait paraître fade ou inconsistant à des yeux rivés sur la routine, d’une façon qui appelle des sensations heureuses, et nous en avons besoin.
    En revanche, si la poésie peut être libre, elle demeure dans les limites des règles de la syntaxe qui ne sont pas neutres. Il manque un peu de ponctuation dans ton texte, et cette ponctuation qui a tendance à « foutre le camp » dans notre langue alors qu’elle y joue un rôle si important (une virgula change le sens d’une phrase) me pose question au niveau de la transmission de cette langue.
    C’est en lisant que j’ai moi-même mis des virgules et points virgule à certains endroits alors que tu mets aux endroits choisis, points de suspension et d’exclamation. Pourquoi de pas aller jusqu’au bout de la logique de ponctuation qui aide bien le lecteur ?

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse