Coquetterie au Carnaval vénitien de Verdun

Timidement rouge garance
Sous l’ombrelle coquelicot
Venise affiche une élégance
A faire taire un flamenco ;

Le masque noir brodé malice
Promène un fier anonymat
Joli brocart la robe glisse
Sur l’ombre de son cinéma.

Coiffe chargée, danse la plume,
Narguant le passant fasciné
Par les volutes du costume
Mi-tournoyant là sous son nez.

Courbe, coquet le personnage,
En adieu, son éventail ;
Le carnaval en essaimage
Retourne à son secret  sérail.

parisoncarnaval1.jpg

13 Réponses à “Coquetterie au Carnaval vénitien de Verdun”


  • Thouvenin Maryline

    Comme c’est beau cette description du carnaval de Venise, à Verdun; Cela donne envie d’y jeter un coup d’oeil! Merci pour ce gentil poême et les belles images s’y référant.Le rouge des personnages est explosif de gaieté.et me fait penser à une chanson de Jeanne Mas: »rouge et noir ».Vous devez avoir de belles photos et de beaux souvenirs.

  • C’est rigolo que penser que je suis un peu à l’origine du carnaval vénitien de Verdun qui a lieu maintenant tous les ans….
    A l’époque où j’étais directeur des affaires culturelles de la Ville, un représentant de l’association organisant ce carnaval était venu nous solliciter…. Débordant de boulot, je me suis souvenu que Jean-Claude, l’animateur de l’association des commerçants, cherchait désespérément des manifestations originales pour animer le centre-ville…. Je lui ai refilé le bébé tout chaud sur lequel il s’est précipité comme la vér….ité sur le bas clergé….
    Jolie manifestation qui, mis à part deux ou trois bricoles, n’amputait pas mon budget et tout le monde était content….
    Joli coup….

  • Vous êtes sûr que ça s’est passé comme ça…
    Mémoire, comme tu nous trompes quand tu écoutes orgueil!

  • Claudio, moi je te crois, car je te connais un peu à travers nos échanges. Tu as la délicatesse de pondérer ton influence s’il en est une par « un peu ». Oui, dans les lieux où nous avons agi, milité, nous y sommes tous « un peu » pour quelque chose, l’effet papillon plus ou moins conscient. Est-ce une honte de le dire ? Non, c’est ce qu’on appelle l’humilité, beaucoup plus difficile que la modestie qui est une manifestation déviée de l’orgueil. Dire ce qui est, en positif comme en négatif, dans l’authenticité, rien que ce qui est, et tout ce qui est, sans l’ombre d’un mais ni d’un si.Mais cela peut déranger. Oh Ego comme tu nous trompes !

  • moi aussi car je connais l’homme Claudio ,au travers de ses écrits et je pense que s’il dit qq chose c ‘est que cela s’est passé comme il le dit ( à peu près) et qu’il aura influencé cette fête dans le sens général, mais il le dira lui-même bien sur
    j’aime bien l’image de Gérard l’effet papillon que nous disséminons ça et là….
    amitiés à vous deux Gérard et Claudio
    katy

  • le lendemain 11h50 mon commentaire de la veille au soir de 23.40 h n’est pas passé ?? coucou ??où est le pilote??
    merci
    bisous
    katy

  • Eh bien… le pilote avait hier soir son fiston à dîner et ce matin, il quittait le navire pour n’y revenir qu’à l’instant ! Autrement dit, je travaille actuellement davantage à l’extérieur que chez moi, d’où un certain « retard » dans la validation des commentaires. Mais rien n’est perdu et tous les commentaires apparaissent bien sûr dans l’ordre chronologique de leur envoi.

  • ok Isabelle et merci
    bonne soirée au pilote
    katy

  • Suite à un commentaire que j’avais écrit sur le carnaval vénitien de Verdun au mois de février 2011, voici qu’un an plus tard, un commentaire assassin d’une Madame Leroy, organisatrice de ce carnaval, m’interpelle, me faisant passer pour un MENTEUR et un PRETENTIEUX!….

    « Vous êtes sûr que ça s’est passé comme ça…
    Mémoire, comme tu nous trompes quand tu écoutes orgueil »

    Je suis désolé pour les lecteurs du blog des artistes et poètes de France, mais je me vois dans l’obligation de me lancer dans une fastidieuse explication pour rétablir la vérité….

    Madame Leroy,
    Je suis toujours surpris lorsque certains n’hésitent pas un instant à mettre en cause publiquement la parole des gens et salir leur honneur ….

    Je vais donc relater les faits et citer des noms et des dates précises qu’il ne sera pas possible de mettre en doute….

    Par un courrier du 4 octobre 2005, adressé à Madame Nathalie DURAND, qualifiée dans ce courrier d’attachée culturelle, la Ville de Verdun a été sollicitée pour l’organisation d’un carnaval vénitien dans les rues de Verdun avec en filagramme les demandes logistiques pour ce défilé, soit autorisations, locaux, etc.….

    Ce courrier émanait d’un Monsieur et d’une Madame Knorst demeurant dans le village de Belrupt…. Après renseignement, je viens d’apprendre que vous étiez cette Madame Knorst et que vous avez dans l’intervalle changé de nom….

    Directeur de la Culture et de la Mémoire de la Ville de Verdun, ce courrier me fut directement attribué, Nathalie Durand étant la directrice adjointe….

    Vous comprendrez que je fus doublement interpellé, d’une part étant vénitien, ville dans laquelle je vis actuellement, et demeurant à l’époque moi-même au Pont de Belrupt….

    C’est avec circonspection que je présentais personnellement ce projet à Arsène Lux, Maire de Verdun à l’époque et encore à ce jour, appréhendant un refus de sa part…. Comme aujourd’hui je ne suis plus tenu à l’obligation de réserve, je vous apprends que c’est effectivement un REFUS NET ET CATEGORIQUE que j’essuyais de sa part, les principales raisons étant que vous étiez un groupe privé, sans aucune structure officielle, même pas association loi de 1901, vous vous présentiez alors, je vous cite, comme « un groupe de passionnés du carnaval de Venise » et quand bien même fussiez vous en association, vous n’étiez pas une association VERDUNOISE, le maire étant très strict sur ce point….

    Si le maire était catégorique dans ses choix et décisions, je ne manquais pas non plus d’une certaine pugnacité et il m’insupportait de donner une réponse négative pour un carnaval VENITIEN, Cio ! comme ponctuent les vénitiens….

    C’est alors que m’est venue l’idée de proposer à Jean-Claude ROBERT, alors responsable des animations de l’U.C.V. Union des Commerçants Verdunois, l’organisation de ce défilé costumé, en le faisant passer comme une activité de l’U.C.V. pour animer le centre ville…. Je le savais porteur d’un budget et à la recherche d’animations…. Je chargeai alors Nathalie DURAND de prendre contact avec lui et de lui proposer ce deal…. Jean-Claude ROBERT s’empara de ce projet avec enthousiasme et pris contact avec les organisateurs, donc avec vous-même….

    Le 28 octobre 2005, je fis rédiger par mes services une fiche d’information faisant le point sur ce projet et le présentant comme une animation commune de l’UCV et de la Ville de Verdun, fiche que je validais moi-même et que je fis valider à Cristelle RENAUD, adjointe à la culture….
    La ville de Verdun participait en prêtant des locaux devant servir de vestiaire, en assurant la communication de l‘événement, en particulier par les « sucettes » en ville, et en prenant les arrêtés de stationnement et de circulation adéquates….
    Et je faisais bien préciser sur cette fiche QU’AUCUNE PARTICIPATION FINANCIERE n’était demandée à la ville, comme on connait ses saints, on les adore….
    L’UCV prenait en charge l’accueil et la collation des participants….
    Cette fiche fut soumise au Maire le 31 octobre et me revint alors avec son avis favorable !!!….

    Le 16 janvier 2006 mes services rédigèrent une nouvelle fiche inter-directions afin que chaque service connaisse la tache qui leur était impartie pour le déroulement de cette manifestation les 15 et 16 avril 2006, qui impliquait la direction de la communication, les services techniques, l’administration générale et la police municipale…. Sans oublier le service des Relations Publiques car, cerise sur le gâteau, le maire acceptait de recevoir les masques costumés le 15 au soir dans les salons d’honneur et la cour de l’hôtel de ville….

    Après m’avoir opposé un NIET catégorique, je trouvais cela assez cocasse…..

    Je n’étais pas mécontent de ma démarche qui ne m’avait coûté qu’une petite heure de boulot personnel…. N’oublions pas qu’à l’époque, la « direction Culture et Mémoire » c’était la gestion du Théâtre de Verdun, des Bibliothèques, du Musée, de l’école de musique, de l’atelier d’arts appliqués et du service culturel intra-muros, toutes ces structures ayant un personnel et un budget différents à gérer au quotidien…. Et je ne parle pas du volet « Mémoire » dans une ville comme Verdun….

    Je ne pense pas qu’un autre que moi, non vénitien à mon poste, n’aurait rusé à ce point pour l’aboutissement de ce carnaval….

    La prochaine fois, chère Madame Knorst-Leroy, renseignez-vous avant de me traiter de Menteur et de Prétentieux, car sans mon initiative il n’y aurait jamais eu de carnaval Vénitien à Verdun car vous n’êtes pas sans savoir que pour faire changer d’avis Arsène LUX, faut se lever de bon matin…..

    A bon entendeur…….

    Sinon un grand merci à Gérard et à Katy pour m’avoir soutenu et fait confiance les yeux fermés….
    Merci encore….

    Dernière publication sur Venise, vue par le Coyote : LES COSTUMÉS DU CARNAVAL DE VENISE 2020, Fin…

  • Il est normal, Claudio, de répondre à une attaque et, te connaissant, je te crois sur parole.
    Aussi, tout ceci n’ayant rien à voir avec la poésie, si la personne à l’origine du commentaire lapidaire que je n’aurais peut-être pas dû valider car sans rapport direct avec le texte publié, répondait à ton long commentaire, je ne publierais pas la réponse mais te l’enverrais en mail privé.

  • Joëlle di SANGRO

    Non mais là, Isa, si cette personne avait le bon goût de répondre en s’excusant…Il ne faudrait pas nous en priver!

  • Moi aussi à une certaine époque on a atteint mon honneur me traitant aussi de menteuse concernant mes études..qui connait mieux notre vie que nous même??…et puis qui sait si les études ne se sont pas prolongées par qq années de formations et des diplômes divers…ce qui fût le cas….Mais passons!!
    Moi à l’époque je n’ai pas su me défendre.
    TOI tu as bien fait.
    amitiés
    katy

  • Oui Katy, je sais tout cela. C’est d’ailleurs à la suite de cette affaire que j’ai décidé de supprimer tout commentaire n’ayant pas trait directement à la posie et aux poèmes publiés dans le blog. Ce commentaire diffamatoire est passé au travers de ma vigilance ; plus exactement, je n’ai pas mesuré l’insulte.
    Maintenant que Claudio a répondu, l’incident est clos.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse