Plus de 80.000 visites

Nous venons de dépasser les 80.000 visites. Avec un total de 1117 articles et 1316 commentaires, notre blog se place toujours 6e des 3775 blogs dédiés à la littérature et à la poésie que compte le site hébergeur.

14 Réponses à “Plus de 80.000 visites”


  • CLAUDIO BOARETTO

    Nous atteignons des scores grâce à l’infatigable travail de la fourmi administratrice du blog qui met en scène le chant de toutes les cigales de la spaf lorraine…. Encore une fois, bravo à Zaz pour don travail, son dévouement et son courage….
    Mais j’en suis à me demander si ce n’est trop…. La raison d’être du blog n’est pas d’exploser les statistiques…. Parfois nous sommes pris et surpris par le flux rapide des publications et nous n’avons pas le temps de nous appesantir ou réfléchir sur tel ou tel texte…. Il suffit aussi d’être absent quelques jours pour rater des commentaires souvent aussi intéressants que les textes publiés…. Et puis il y a ceux qui n’ouvrent pas leur PC chaque jour et doivent rater pas mal de choses…. Dernièrement j’ai du envoyer par mail des commentaires à d’autres membres dont j’attendais la réponse car j’étais sûr qu’il n’avait pas eu le temps de les voir…. Et j’avais raison….
    C’est peut-être une idée incongrue que j’exprime, mais je me demande, au lieu d’une publication quotidienne, si nous ne devrions pas mettre un jour ou deux entre chaque publication et s’obliger à des commentaires, positifs ou négatifs, sur TOUS les textes et poèmes publiés….
    Si l’on donne des textes en pâture sur le blog, il ne faudrait pas s’attendre à recevoir que des compliments de circonstances…. Une « vraie critique » au sens générique du terme, me semblerait plus positive, voir les sonnets de Pascal…. Tant pis pour les susceptibilités mal placées…. Donner des textes à éditer sur le blog deviendrait alors une réelle démarche et les compliments auraient une véritable valeur, tout comme les critiques….
    Ne vaut-il pas mieux la qualité que la quantité ?….

    Par curiosité, Zaz, peux-tu donner les coordonnées (ou dire comment les trouver) des 5 blogs classés devant nous par les statistiques…. J’aimerais bien y jeter un coup d’œil pour voir la qualité des publications proposées….

    Pouvons-nous également élargir la rubrique qui énumère les derniers commentaires ? Je n’en suis par sûr, mais cela pourrait permettre d’en rater moins ….

  • Claudio, tu m’as signalé ce commentaire par un courriel, car je ne l’avais pas vu, comme d’ailleurs un nombre sûrement important d’autres commentaires. Pour mon compte personnel je l’ai déjà dit et redit, cela va trop vite, bien trop vite, mais j’en ai conclu que c’était une loi du genre et qu’on ne pouvait pas tout faire dans la vie, être sur le blog et ailleurs en même temps. Je le vis donc comme cela, comme une limite personnelle à l’intérieur de mes activités.

    C’est vrai, comme pour toi, un rythme moins élevé d’un texte tous les deux ou trois jours m’irait mieux. Mais est-ce l’avis du plus grand nombre ?

    En revanche, l’obligation de faire systématiquement un commentaire sur chaque texte me paraît dangereuse à deux titres:
    -au plan matériel, cela me paraît ingérable, et si cela pouvait l’être (pauvre Isabelle !), cette réalité générerait un nombre de commentaires tel qu’il deviendrait encore plus difficile de lire tout. Ici le mieux risquerait de devenir l’ennemi du bien. Et puis, justement, il faut également du temps pas mal de temps pour se prêter à cet exercice avec un peu de sérieux ! Chacun l’a-t-il ? Pour ma part, non.

    -au plan de l’éthique, cela se situerait pour moi à la limite de l’atteinte à la liberté individuelle car se taire lorsque l’on a rien de particulier à dire fait partie des libertés fondamentales. Se taire tout le temps dans un lieu d’échanges me paraît aussi néfaste que parler tout le temps. Le plus simple ne consiste t-il pas à laisser un commentaire lorsqu’il vient naturellement comme c’est aujourd’hui le cas ?

    J’ignore aussi l’avais des autres participants qui n’ont probablement pas eu le temps, comme ce fut le cas pour moi, de voir passer ton commentaire.

    Merci de me l’avoir signalé !

  • Joëlle di SANGRO

    Il est bien que tu amènes toutes ces réfexions, Claudio.

    Du moins nous permettent-t-elles de faire le point.

    Je pense pour ma part qu’une publication par jour est bien, car cela fait vivre le blog, mais peut-être faudrait-il, lorsqu’une autre annonce intervient dans la foulée, la poster le lendemain, de manière qu’il n’y ait qu’une nouveauté par jour sur le blog, quelle qu’elle soit.

    Il est, à mon avis, dommage qu’un poème ou une oeuvre soit tout de suite mis en deuxième position par telle ou telle annonce le même jour parce qu’elle est postée d’urgence.

    Pour ce qui est de s’obliger à poster des commentaires, je serais plus réservée…Car il me semble que la liberté, la spontanéïté sont importantes en la matière.

    De plus, l’époque où des critiques arrivaient sur le blog fut tellement édifiante qu’il fallut, (après les ennuis que l’on sait ), instaurer le filtrage desdits commentaires, ( ce à quoi j’avais tenté de m’opposer, mais qui se révèle finalement beaucoup plus lénifiant et ce n’est pas plus mal.

    Pour finir, je commence à craindre que certains des nôtres en viennent à hésiter à envoyer des poèmes de peur de les voir disséqués, commentés et, en quelques sorte, évalués.

    Je pense qu’il faut aussi laisser un courant de liberté, les règles qui paraissent désormais régulièrement permettant à ceux qui le désirent de progresser et laisser ceux qui désirent aussi, s’exprimer autrement, le faire sans aucun obstacle, quel qu’il soit.

  • Pour une question de gestion du temps, je programme les poèmes sur plusieurs jours voire semaines. Mais à partir du 23 janvier, je peux tout à fait programmer la parution des poèmes tous les deux ou trois jours. Cela aurait l’avantage, effectivement, de laisser des plages libres pour les infos à publier « en urgence » qui viennent actuellement forcément le même jour après un poème publié, même si j’essaie de ne publier ces infos, dans la mesure du possible, que dans l’après-midi afin que le poème du jour soit sur la page d’accueil pendant au moins une matinée. Mais cela ne m’est effectivement pas toujours possible.
    Pour les commentaires, deux ou trois commentaires par jour ou une trente ou cinquante, cela représente le même travail pour moi car il y a la fonction « sélectionner tous les commentaires » et « valider ». Donc pas de manip individuelle qui serait effectivement fastidieuse. L’inconvénient bien sûr est que la rubrique « commentaires récents » ne donne que les cinq derniers commentaires… et je n’ai pas la possibilité d’en afficher davantage à moins, peut-être mais pas certain, de changer la configuration du blog.
    J’attends donc les avis des uns et des autres, et notamment celui d’Armand, pour me dire à quel rythme je dois dorénavant publier les poèmes et autres oeuvres.

  • Joëlle di SANGRO

    J’avais tout à fait remarqué qu’ Isa prenait soin de ne pas publier d’info trop vite après la parution d’un poème et ma remarque à cet effet n’est surtout pas un éventuel reproche, bien au contraire car on ne pourrait en aucun cas reprocher à l’administrateur d’un blog d’être réactif!…

    De même, au regard des blogs en général, publier un article, voire deux par jour est un atout car les visiteurs aiment la nouveauté et bien des blogs commencent par  » ronronner » avant que de carrément s’endormir et finir par disparître dans l’indifférence générale faute d’animation suffisante.

    Aussi, ne pensons pas que  » la mariée est trop belle »!*

    Le fait de devoir « s’accrocher » un peu pour suivre la cadence prouve que le blog vit, qu’il pétille et c’est là une excellente chose!

    Il appartient à Armand de décider de ces éventuels changements.

    Je crains cependant que, dans la mesure où les publications se fassent de manière plus lente, les visiteurs perdent peu à peu l’habitude de venir sur le blog et que cela l’éteigne un peu.

    Absente plusieurs jours durant la période de Noël, j’ai manqué la lecture sur le vif de pas mal de nouveautés et compte bien rattrapper le retard, mais qu’en serait-il si, après une absence, on retrouve un blog qui n’a quasiment pas bougé ?…

    Ceci demande, à mon sens, mûre réflection car le classement du blog pourrait en dépendre.

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi, Joëlle, un blog qui ronronne finit par s’endormir puis disparaître. Et c’est vrai aussi qu’on ne devient accro à un blog que lorsqu’il change chaque jour. J’ai ainsi un blog dans mes favoris que je visite systématiquement chaque matin avant de commencer ma journée. Je sais que je vais y trouver un nouvel article, souvent bref, ce qui est un autre atout.
    Mais cela dépend de ce que nous voulons : notre blog est-il interne, essentiellement tourné vers les adhérents, ou au contraire a-t-il vocation à se tourner vers l’extérieur, intéresser des internautes non adhérents et éventuellement, pourquoi pas, en gagner de nouveaux ?
    Le classement peut paraître secondaire et somme toute assez peu intéressant sauf que de lui dépend notre présence sur la toile. Etant classé 6e, notre blog a toutes les chances de s’afficher en tête dans Google si un internaute cherche quelque chose sur la poésie.

  • Joëlle di SANGRO

    Et puis, une autre pensée me vient tardivement:

    Dans l’hypothèse de la publication d’oeuvres tous les deux jours, la diffusion des oeuvres prendra plus de temps et le thème du mois aussi.

    Les poètes présentant des oeuves hors thème attendront plus longtemps avant de voir l’oeuvre paraître sur le blog.

    Ceci pourrait décourager certains d’envoyer leurs poèmes, dessins et toiles à l’administrateur et ce serait dommage.

    (cetteobjection m’amène d’ailleurs à constater à nouveau la richesse de ce blog, qui semble bénéficier d’un fond inépuisable…

    « Pourvou que ça doure!…) »

  • J’ai dit ce que je pensais mais je me range à l’avis de Gérard en ce qui concerne les commentaires….
    Reste que je préférerais une publication tous les deux jours….
    Mais si l’idée n’est pas de bon aloi, ne trouve pas d’écho, je n’insisterai pas….
    Cela aura au moins eu l’avantage d’une réflexion sur le sujet, les arguments contre sont intéressants….
    Nous n’avons pas encore l’avis de l’amirauté…. Qu’en pense Armand ?….

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : QUAND LE « FOTOGRAF » DEVIENT « MODÈLE »

  • Joëlle di SANGRO

    Certes…

    Mais il faut bien observer qu’en l’occurence, beaucoup ne parleraient pas souvent, alors que la nature leur donne la faculté de s’exprimer .

  • Même que maintenant, je n’écris pas plus de 3 commentaires à la fois pour ne pas occulter tous les autres….

  • Joëlle di SANGRO

    Alors ça, c’est dommage, Claudio!

    Non! il convient de réagir à l’aide des commentaires spontanément, aussi souvent qu’il le faut et que les lecteurs se réfèrent à ce qu’Isa vient de préciser, ( ce qui aide vraiment en terme de recherche)

    Lorsque l’on est familier du blog, il est tout de même assez rapide de retrouver les derniers articles et ce qui s’y trouve rattaché.

    N’oublie pas, Claudio, que tous nos blogueurs n’ont pas forcément une vie aussi trépidante que la tienne!

    Tous, d’abord, ne vivent pas dans la sérénissime, (mazette…)
    - auprès d’une femme superbe et adorée, ( re-mazette)
    - avec des chansons plein la tête, ( rata-mazette)
    - un blog à animer, (archi-mazette) et j’en passe!…

    Je comprends parfaitement que, comme Gérard qui a des tas de projets sous le coude, tu puisses parfois devoir prendre le train en route;
    ( et je puis même te confier que moi…avec tous les dossiers que mes responsabilités me voient rédiger ou éplucher…et là, c’est bien moins poétique…)

    Mais c’est aussi ce qui fait que j’aime bien m’évader quelques instants dans la journer, « faire un tour » sur le blog, ce que je ne ferai certes plus si je sais que rien ne s’y passera avant deux ou trois jours…

    Voilà, je te dis, en toute amitié mon ressenti! ( mais rassures toi: si cela devient la nouvelle mesure, j’y survivrai!)

  • Le nombre de commentaires n’influe pas forcément sur leur disparition. Si, sur un texte, Joëlle, Claudio, Gérard, Monsieur X, Madame Y et Monsieur Tartempion envoient simultanément un commentaire, le commentaire de Monsieur Tartempion ne sera pas visible dans les commentaires récents puisque cinq autres le suivent, mais il sera bien visible puisqu’il appraîtra dans la suite des commentaires pour l’internaute qui voudra savoir ce que Joëlle a écrit.
    En revanche, si le commentaire de Monsieur Tartempion concerne un fichier plus ancien qui n’a suscité aucun autre commentaire récent, le sien risque effectivement de passer à l’as. Mais dans ce cas, rien n’empêche Monsieur Tartempion – et encore moins les adhérents au fait de cette subtilité du blog – de reposter un commentaire pour qu’il ait une chance de paraître dans la liste des commentaires récents.

  • Je partage ces analyses et conclusions. Et s’il est vrai que cela va souvent trop vite pour moi, cela dépend de mes propres choix quant à al multiplicité de mes activités et non de la logique dynamique du blog. Conclusion : c’est à moi à m’adapter, ce que j’essaye de faire.
    Mais il est vrai Isabelle que j’ai déjà posté un commentaire sur un texte ancien qui avait disparu de la page active, et c’est effectivement un moyen d’actualiser quelque chose que l’au rait raté at auquel on attacherait une certaine importance. La limite…c’est ma mémoire, car si je ne souviens plus de l’auteur du texte initial, la recherche dans les archives risque d’être aléatoire.
    Mais là encore, la défaillance est personnelle et ne tient pas au système.
    Alors gardons le rythme. Les questions qui ont été posées ont eu le mérite de permettre de faire une pu le tour du sujet, et d’avoir des infos complémentaires sur le fonctionnement du blog.

  • Un moyen de recherche à utiliser quand on ne se souvient plus du nom de l’auteur d’un texte est la fonction « Chercher » en bas à droite, juste avant le calendrier. Il suffit d’y entrer un mot ou un groupe de mots.

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse