L’Homme, grand rêve de Dieu

Je découvre la question de Joëlle comme le commentaire de Claudio à l’occasion d’un échange externe sur le texte « Le pain » : 

Déjà, Claudio, je suis confus d’avoir « bousculé » ton propos dont je ne peux douter de la parfaite honnêteté avec ma question « Comment peux-tu être si sûr Claudio ? Ce sont des certitudes intellectuelles » ». Ca n’était pas mon objectif. Je voulais simplement dire que nos certitudes n’ont pas de lien avec nos « mérites » et que beaucoup d’hommes, malheureusement, sont nés au mauvais endroit au mauvais moment avec en sus pour certains des profils psychologiques malléables. Donc nous ne savons pas autrement que par la pensée ce que nous aurions pu faire. [...]

(Pour découvrir la suite, cliquer sur le fichier ci-dessous : )
L'Homme, grand rêve de Dieu dans * DALSTEIN Gérard doc dalsteinblog1005.doc 

2 Réponses à “L’Homme, grand rêve de Dieu”


  • Il va me falloir plusieurs lectures sereines afin de tout assimiler….
    Merci à toi pour cette réponse, Gérard, toujours aussi pensée et aussi complète….

    Dernière publication sur Photos, Reportages, Chansons, Venise : LA CHAPELLE NOTRE DAME DU BOUT DU PONT

  • Merci pour cette réponse Gérard, elle m’intéresse beaucoup!

    Dans ce qu’il est convenu d’appeler « l’épisode de la pomme », tu précises qu’en l’occurence l’image est forte car ainsi, Dieu aurait inventé le mal.

    Ainsi Dieu, en donnant à l’homme le privilège de la liberté aurait aussi pris le risque de donner pouvoir au mal dans l’univers.

    De même, le lien entre le mal et la liberté est-il trés fort. Le lien entre la liberté et l’homme pourrait avoir pour nom: « conscience » et Dieu être la Conscience Absolue ».

    La Conscience Absolue plus encore que la Connaissance Absolue car la conscience est évidement initiale.

    (j’aimerais pour finir te confier ce qui est pour moi une intime intuition:

    Trois « valeurs » sont perçues par l’homme sans qu’il puisse vraiment les saisir:

    L’absolu l’infini et l’amour.

    J’aime à penser qu’en ces trois »valeurs » est la « résidence de Dieu »

    Dieu serait l’Absolu et L’Infini dans l’Amour ».)

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse