Le bracelet d’argent

      Une de mes amies du village m’avait parlé de trés beaux objets qu’elle avait ramenés d’un voyage en Inde et du somptueux travail d’orfèvrerie des artisans indous. La curiosité féminine aidant, je lui fis une petite visite.

 

Comme j’entrai dans la boutique, je la vis occupée à papoter en compagnie d’une  vieille dame à l’air absent et d’une femme extrêmement bronzée , dont le teint contrastait curieusement avec les cheveux blonds. Très émaciée, elle se tenait nonchalamment accoudée au comptoir de la boutique. 

 

Saluant mon amie, je luifis part de l’objet de ma visite, mais celle-ci, surprise par mon arrivée, se leva vivement pour me dire : «  C’est que j’ai presque tout vendu !… » et de commencer par sortir de sa vitrine, un bracelet d’argent vieilli, somme toute assez banal… 

 

Je regrettai déjà ma visite, quand la femme du comptoir, avant que j’ai pu saisir l’objet pour mieux le regarder, le prit des mains de mon amie et se mit à la tourner en tous sens dans ses doigts, allant jusqu’à déclarer : «  il est un peu petit ! » 

 

Alors, sautant sur l’occasion, je lui dis : «  Je quitte le village dans deux jours, aussi je vous laisse jusqu’à demain ! si, demain , vous ne l’avais pas pris, je l’emporte !  »

 

.De retour de promenade dans la soirée, je vis mon amie venir à ma rencontre et me dire d’un air préoccupé : « Elle l’a pris ! elle  l’a pris ! et pourtant, cela faisait des mois qu’elle le voyait en vitrine ! » 

 

Comme c’est dommage ! ais-je répondu: Dis bien à ta cliente qu’il me plaisait beaucoup ! 

  

( car je pense vraiment qu’il n’en aura que plus de valeur à ses yeux !…) 

9 Réponses à “Le bracelet d’argent”


  • Très amusant ! Et ô combien vrai… On se délecte d’autant plus d’un achat qu’on en a privé quelqu’un… Cela me rappelle une de mes rarissimes expéditions en ville pour les soldes. J’avais dégoté un joli pull. Une harpie me l’arracha des mains en vociférant et l’emporta tel un trésor. Et je me suis souvent demandé si ce pull, obtenu quasiment par la force, ne moisissait pas, bouffé par les mites, dans le fond d’une armoire de ma sorcière…

  • Eh oui, Isa

    Ce fait est un grand classique des soldes et je me demande tout de même si la convoitise, l’envie ne seraient pas des caractéristiques plutôt féminies…( à moins que, les hommes n’extériorisant pas autant leur ressenti, cela puisse passer un peu plus inaperçu).

    Cela dit, je pense aussi que ce pull est beaucoup plus beau dans ton souvenir que si tu en avais usé les coudes devant ton ordinateur…l’inassouvi comporte aussi quelque charme.

  • Marie France Genèvre

    Si, mais les hommes convoitent d’autres choses (genre territoires, ou pouvoir) pas des « fanfreluches »…

  • Bing!…

    Là, Isa et moi sommes douchées!( je plaisante…)

    Ainsi cela voudrait dire que la convoitise des femmes ne serait focalisée que sur des bricoles ?

    Permets moi d’en douter Marie-France car pour ce qui concerne le pouvoir, certaines femmes ont les dents qui rayent le parquet.

    Il devient même d’usage d’affirmer que, lorsqu’elles s’y mettent, elles sont bien plus redoutables…car elles agissent ( excusez-moi messieurs) tout en finesse et souvent sans le moindre scrupule.

    Là, je me prends vraiment à regretter l’imminence du départ d’Isa, car je pense qu’un débat des plus intéressants autait pu s’instaurer.

  • Tout à fait d’accord avec Joêlle. Cependant, je pense qu’une femme au pouvoir est plus apte à réussir qu’un homme car il lui a fallu deux fois plus de compétences et de travail qu’un collègue masculin pour accéder au même poste.
    Vite vite Monique, montons vite dans le train qui ne roule pas avant que je ne me fasse lyncher par les Spafiens du blog ! :lol: :lol: :lol:

  • Marie France Genèvre

    C’était de l’humour Joëlle
    Oui, il y a beaucoup à dire à ce sujet.

    Qu’elles sont plus aptes à régle un conflit dans le respect plutôt que dans la destruction peut-être ?

    Pour ce qui est du shopping, un homme est moins sensible à la mode en général

    A suivre

    Super, il roule malgré les Grèves, bon voyage Zaz, et profitez bien

  • Marie France Genèvre

    Rajout: oui Zaz, dans un monde d’hommes

    Allez, on t’attends…pour poursuivre

  • Non non ! ils ne roulent pas !!! La SNCF nous a remboursé les billets (c’est déjà ça !) et nous sommes encore à essayer de trouver (enfin surtout Monique ;-) ) un vol low cost au départ de Frankfurt/Hahn. Sinon nous partirons en voiture…

  • Marie France Genèvre

    OK

Les commentaires sont fermés pour l'instant.



alfalsafa |
NIDISH EDITIONS : Contes - ... |
La Moire d'Ohrid |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle-Emoi
| Poèmes, Amour et Société
| Ned La Desosseuse